Gilles Paris
accueil agenda archives présentation contact

parution le mercredi 23 août 2017

Nathalie Rheims

Ma vie sans moi, roman
Roman

Editions Léo Scheer
187 pages / 15,50 €

Troisième volet d'une trilogie initiée avec Laissez les cendres s'envoler et Place Colette, Nathalie Rheims poursuit l'exploration de sa vie.

Le livre

À partir de cette question : qu'est-ce qu'on ferait si on pouvait changer sa vie ?, Nathalie Rheims élabore une réflexion personnelle. Si, rétrospectivement, chacun se dit qu'il ne referait pas les mêmes erreurs, ou qu'il réussirait à franchir certains obstacles, il est impossible d'en faire l'économie tant qu'on ne l'a pas vécu. Ainsi, la réponse de Nathalie Rheims est qu'elle ne changerait rien, sous peine de se retrouver face à l'inconnu, et de perdre le sens même de son existence. Sans se départir d'une écriture émouvante, en mettant l'accent sur ses regrets, sur les entraves dont elle aurait aimé se débarrasser
plus jeune, Nathalie Rheims nous étonne en révélant combien elle peut être ironique dans l'écriture, comme elle l'est dans la vie.

L'auteur

Dans ce dix-neuvième livre, Ma vie sans moi, roman, Nathalie Rheims s'abandonne plus que jamais, et poursuit la démarche entreprise dans Laisser les cendres s'envoler (2014) et Place Colette (2016), ses deux derniers romans publiés aux Éditions Léo Scheer.

Extrait

« Le pacte que j'avais signé m'avait donc donné le pouvoir de me débarrasser de ce qui m'encombrait le plus. Encore fallait-il avoir une conscience précise de ce qui m'avait, jusque-là, gâché la vie. Que de fardeaux transportés à longueur d'années sans le savoir, parfois même en finissant par aimer ses bourreaux et les causes de ses malheurs ! Il fallait bien y réfléchir, car le temps pourrait venir à me manquer, et choisir, sans me tromper, ce que je pourrais corriger, sélectionner ce que j'avais le plus
envie de jeter par-dessus bord. »
critiques
Nathalie Rheims, généreuse dans ses mots autant que égoïste en parlant de soi, nous offre ici un roman où la pudeur éclate, où le lecteur progressivement sent un lien fort avec l'auteur, apprend d'elle tout en se freinant dans la possibilité d'une tromperie dans les mots.
Laetitia Gand
Un roman fort original et agréable à lire !
Caroline Doudet
Nathalie Rheims répond aussi et surtout à une question que nous nous posons tous : que changerions-nous dans notre vie si nous avions l'occasion de revenir sur les sentiers parcourus ? Un thème universel.
Jérôme Béglé
La lecture est aisée, vive, rapide Les mots filent. Nathalie vous tire par la manche, et, mine de rien, vous retient. Ce qui pourrait n'être qu'une pochade narcissique avec ses emprunts, en exergue à chaque chapitre, au poème d'Armand Robin, qui donne son titre au livre, marque avec pertinence, imprime avec lucidité, ne négligeant ni la belle humeur, ni l'humour en demi-teinte.
Gilles Pudlowski
Bruxelles Culture
Que ferait-on si, un jour, on abandonnait tout pour repartir de rien, en laissant derrière soi tout ce qui a marqué notre existence et en ne regardant plus ceux et celles qui nous ont été chers ? [...] Ce livre invite à la réflexion et secoue celles et ceux qui souhaitent tout briser pour remettre le compteur à zéro.
Amélie Collard
Nathalie Rheims, qui a cette capacité à écrire sur des thèmes très différents, poursuit l'exploration de sa vie et nous livre le troisième volet qui nous entraîne dans une interrogation encore plus profonde. Avec un style plein de finesse, nous découvrons que l'inconnu peut nous faire perdre le sens de notre vécu. Nous forgeons notre histoire au fil des joies et des obstacles, nous nous construisons jour après jour. Aurions-nous vraiment envie de changer notre vie si cela était possible ou est-ce juste un fantasme à oublier au plus vite ? Un roman étonnant qui devrait marquer la rentrée littéraire.
Bernard Arini
Sans se départir d'une écriture émouvante, en mettant l'accent sur ses regrets, sur les entraves dont elle aurait aimé se débarrasser plus jeune, Nathalie Rheims nous étonne en révélant combien elle peut être ironique dans l'écriture, comme elle l'est dans la vie.
Christian Le Besnerais
Etre ou ne pas être, rester soi tout en devenant une autre, devenir une autre malgré les bagages qui pèsent, la distance entre l'être et le paraître, ce que l'on donne à voir et ce que l'on est... Tout cela me parle profondément et ce fut un réel bonheur de lecture que de dévorer ce roman.
Géraldine Busson
médias
vendredi 6 octobre 2017
Mille et une pages
Frédéric Launay
Chronique du livre - Rediffusion à 14h
jeudi 5 octobre 2017
Mille et une pages
Frédéric Launay
Chronique du livre - Rediffusion à 11h
mardi 3 octobre 2017
Mille et une pages
Frédéric Launay
Chronique du livre - Rediffusion à 10h
lundi 2 octobre 2017
Mille et une pages
Frédéric Launay
Chronique du livre - Rediffusion à 6h45
mercredi 27 septembre 2017
Mille et une pages
Frédéric Launay
Chronique du livre - Diffusion à 9h15
mardi 29 août 2017
« Les Matinales »
Sandrine Sebbane
Direct de 11h00 à 12h00
lundi 28 août 2017
« Europe 1 Social-Club »
Frédéric Taddéi
Direct de 20h00 à 21h00
mercredi 12 juillet 2017
Laurent Bonnefoy
Chronique du livre - Rediffusion à 18h00
dimanche 9 juillet 2017
Laurent Bonnefoy
Chronique du livre - Rediffusion à 14h00
vendredi 7 juillet 2017
Laurent Bonnefoy
Chronique du livre - Diffusion à 08h00
mardi 30 novembre 1999
"Culture Sud"
Marc Vincent
Chronique du livre - 18h10
du même auteur