Gilles Paris
accueil agenda archives présentation contact

parution le mercredi 22 août 2012

Nathalie Rheims

Laisser les cendres s'envoler
Roman

Editions Léo Scheer
19 € - 256 pages

Le livre

Avec émotion et férocité, ironie et tendresse, Nathalie Rheims aborde pour la première fois la figure de la mère et celle d'une dynastie familiale.
Une femme se souvient de son adolescence, du jour où sa mère, brusquement, l'a abandonnée. Du jour au lendemain, elle a quitté le foyer conjugal, pour vivre avec un artiste à l'oeuvre grandiloquente, un homme-enfant dont elle assouvira tous les caprices, et qui aura sur elle l'ascendant d'un gourou. Pour la narratrice, qui a vécu un amour maternel absolu, cet abandon est un choc. Respectueuse de la règle familiale du silence et de l'impératif du non-dit, il lui a fallu des années avant de pouvoir y mettre des mots.
Portés par une écriture hypnotique, les souvenirs se font écho et s'emboîtent pour permettre à la narratrice de comprendre sa propre froideur, à défaut de pardonner. Dans ce qu'on appelle « les grandes familles », où la puissance et la fortune le disputent à la discrétion et à la discipline, l'apprentissage des injustices fait partie, dès l'enfance, d'une initiation stricte vouée à la seule transmission du patrimoine.
Avec sincérité, Nathalie Rheims lève une partie du voile. Elle explore un aspect toujours gardé secret, traitant de façon aussi émouvante qu'intraitable, sans jamais oublier le contexte familial, l'amour maternel, qui n'est pas toujours, contrairement aux idées reçues, irrévocable.

Note de l'éditeur

Avec une lucidité intransigeante, ce roman livre les secrets d'une relation brisée, les non-dits d'une famille singulière, les troubles enfouis qui, pour être démêlés, requièrent souvent une vie entière. Mêlant émotion et férocité, ironie et tendresse, Nathalie Rheims dévoile ses vérités les plus intimes et invite le lecteur à venir à sa rencontre.

L'auteur

Nathalie Rheims est écrivain et productrice de cinéma. Laisser les cendres s'envoler est son quatorzième livre.

Les livres de Nathalie Rheims

L'Un pour l'autre, Galilée, 1999, Folio, 2001
Lettre d'une amoureuse morte, Flammarion, 2000, Folio, 2002
Les Fleurs du silence, Flammarion, 2001, Folio, 2004
L'Ange de la dernière heure, Flammarion, 2002, Folio, 2005
Lumière invisible à mes yeux, Éditions Léo Scheer, 2003
Le Rêve de Balthus, Fayard-Léo Scheer, 2004, Folio, 2007
Le Cercle de Megiddo, Éditions Léo Scheer,2005, Le Livre de Poche, 2007
L'Ombre des Autres, Éditions Léo Scheer,2006
Journal intime, Éditions Léo Scheer, 2007
Le Chemin des sortilèges, Éditions Léo Scheer, 2008
Claude, Éditions Léo Scheer, 2009
Car ceci est mon sang, Editions Léo Scheer 2010
Le Fantôme du Fauteuil 32, Léo Scheer, 2011.
Précisions : l'agence Gilles Paris SARL a en charge les relations presse du livre de Nathalie Rheims Laisser les cendres s'envoler uniquement pour la Province. Pour toute demande nationale merci de contacter les éditions Léo Scheer au 01 42 66 63 44
critiques
La Voix du Nord
C'est avec une pertinence troublante que Nathalie Rheims nous invite à partager son histoire (...) Elle nous emporte dans le trouble et fascinant tourbillon de son enfance.
Margot Lys
Le récit de Nathalie Rheims est empreint de cruauté, de drôlerie parfois, d'amertume, d'une juste distanciation vis-à-vis de ce contentieux familial à la résorption duquel elle nous convie avec délicatesse et justesse.
Ce roman plutôt bien écrit est un témoignage de plus que l'argent ne fait pas le bonheur. C'est une évidence dans ce roman qui nous entraine au sein d'une famille brillante et dans les couloirs du somptueux château de Ferrières (...) où le temps s'est arrêté mais la pensée et l'écriture se sont libérées...
Christian Charrat
La Provence
On ressort assez émus par ce texte sincère, dénué de grandiloquence et de pathos, où il est montré avec souvent beaucoup d'humour que "nul ne guérit jamais de son enfance".
Jean-Rémy Barland
Le récit de Nathalie Rheims est empreint de cruauté, de drôlerie parfois, d'amertume, d'une juste distanciation vis-à-vis de ce contentieux familial à la résorption duquel elle nous convie avec délicatesse et justesse. La plume est acérée, les observations pertinentes mais non exemptes d'ironie.
Stéphane Bret
Elle explore ce drame, le dissèque, avec froideur, avec distance et sans complaisance ni pour sa mère, ni pour elle-même.
Jean-Louis Ferrer
"Laisser les cendres s'envoler" est le récit d'un abandon qui remet en cause le symbole universel de la figure de la mère. Son écriture intime et rude dresse un portrait acerbe de la dynastie Rothschild dont sa mère est issue.
Eric Naulleau
L'Eventail (Belgique)
Majestueusement incendiaire, l'écriture agit tel un phénix, qui permet à l'auteur de renaître de ses cendres.
Apolline Elter
Ce récit nous dépeint de façon poignante le long chemin de croix de cette si jeune fille qui se sent désavouée, reniée, oubliée (...) Nathalie Rheims nous dépeint avec émotion, force, lucidité, ce long combat qui ne l'a pas laissée indemne. Au bout de tant d'années, elle parvient à laisser les cendres s'envoler; celle d'une mère qui la consumait.
Pascale Le Luron
Radio Coteaux (Gers) « Au fil des livres »
Beaucoup d'émotion, de tendresse, de vérité mais aussi de dureté dans ce roman qui révèle tous les sentiments enfouis, les secrets et les mystères d'une vie.
Patrick Martinez
Version Fémina
Elle écrit avec ses larmes. Tout ce qui lui fait mal, très mal, elle le change en phrases, aussi pures et dures que diamants roses. La vie se recompose avec ses déchirures, cruelle jusque dans le souvenir, impitoyable de se raconter sans fard.
Dominique Bona
Cosmopolitan
Coup de coeur (...) Superbe !
Brigitte Kernel
Nathalie Rheims nous offre une analyse très pointue d'une relation mère-fille passionnelle et frustrante.
C'est un témoignage poignant et bouleversant qui nous est ici livré. Le tout raconté avec grand talent. Un coup de coeur.
Aubin d'Hondt
Ce roman est très largement autobiographique et c'est sans doute ce qui lui donne toute sa force. Dans une écriture simple et dépouillée, vont et viennent grands-parents, oncles et cuisinière, dans un ballet policé par la gentillesse, vertu familiale érigée en principe (...) Mais sous ce calme apparent, vit et croît une plaie (...) Entre colère et nostalgie, pudeur et exhibitionnisme cette autopsie d'une relation mère-fille ne peut laisser indifférent et laisse un goût amer d'inachevé.
Agathe Bozon
Le Monde
Après le décès de sa mère, l'écrivain cherche à comprendre ce qui peut expliquer son inconséquence et la façon dont elle-même a dû apprendre à vivre sans son amour.
Service Littéraire
Combien de temps faut-t-il pour laisser les cendres s'envoler et lâcher prise? Combien de gens, de situations, de lieux intimes aura-t-il fallu que Nathalie Rheims emprisonne par écrit, encellule dans des carnets pour tenter de comprendre avant de pouvoir se détacher et "vaincre le temps"?
Isabelle Kévorkian
La surprise est totale... et surtout extraordinairement intéressante (...) C'est en fait l'énorme choc psychologique subi par cette adolescente de quatorze ans que nous ressentons avec beaucoup de force et de malaise (...) Nathalie Rheims tente d'analyser ces stades successifs, mais c'est une émotion bouillonnante qui en fait domine le tout et apporte une vraie humanité à ce récit (...) (Un) livre poignant et fascinant !
On se dit qu'elle a su consciemment faire de sa fêlure une force et à lire ses mots, la transformer en cadeau.
Laetitia Monsacré
(Une) jeune femme élevée dans (une) famille où le sort de l'individu n'est pas pris en compte, seules la destinée et la légende communes au clan sont à préserver, (une) histoire douloureuse où le confort du quotidien n'efface en rien la souffrance morale, (un) roman qui n'est pas (un) règlement de compte, juste (une) tentative d'élucidation pour sans doute continuer d'avancer sans que le passé ne vous pèse comme un boulet au pied, une manière (...) de se retrouver en accord avec soi-même.
Un livre intense et très touchant ! Avec beaucoup de talent et de pudeur, l'auteure nous raconte les relations conflictuelles qu'elle a entretenu avec sa mère (...) Un magnifique récit par une auteure de talent !
Stéphanie Alcesilas
Bruxelles News
Nathalie Rheims puise dans ses souvenirs pour donner corps à son quatorzième roman (...) S'agissant avant tout de l'histoire d'une rupture, elle l'aborde sans pathos, les yeux au niveau du visage et les épaules droites (...) Outre un récit décliné à la première personne, voilà un roman qui ose une description pointue des milieux riches et puissants, sans jamais tomber dans les lieux communs.
Anny Dimelow
Le Dauphiné Libéré
Ce texte à la première personne, Nathalie Rheims nous l'offre comme une confidence, voire une confession. L'auteur s'y dévoile avec une pudeur farouche et néanmoins quasi impudique. Elle nous y expose ses sentiments les plus intimes et nous révèle des émotions fortes, puissantes dans une extrême sensibilité (...) Un texte sensible et rare d'une intense luminosité.
Martine Galati
Entreprises Magazine (Luxembourg)
Le lecteur navigue sur les flots des non-dits, dont l'écume porte une vraie émotion et traduit une authentique férocité. Et lorsque paraît l'ironie, la tendresse n'est pas très loin (et réciproquement d'ailleurs). Il faut lire ces très belles pages, d'autant que l'époque de la rentrée est propice à l'introspection et à la réflexion.
Michel Nivoix
Radio Nova « Le Pudding »
Un roman autobiographique et intime sur ses relations avec sa mère. Entre mélancolie, rage et pudeur.
Nicolas Errerra et Jean Croc
Essentiellement autobiographique le dernier roman de Nathalie Rheims transcrit avec beaucoup de recul et de lucidité les secrets d'une relation brisée.
Jacques Brachet
C'est un texte très sensible et très émouvant que nous propose Nathalie Rheims (...)Très bien écrit, avec un vrai style, ce texte est tout de même profondément triste, une tristesse qui prend à la gorge (...) L'écriture fonctionne un peu comme une thérapie, sans que cela soit du tout lourd pour le lecteur, car la mélancolie de la narratrice est de celle qui font les grands écrivains et les grands artistes, et au final, le roman est empreint d'une grande lucidité.
L'auteure, au style simple et élégant, exprime les sentiments ambivalents de cette fille envers cette mère (...) Le roman prend vraiment son envol par la subtilité intuitive et la force d'esprit critique qui animent son système narratif (...) Elle touche le lecteur par sa sincérité glacée et une aisance analytique naturelle.
Thierry de Fages
L'auteure met son âme à nu afin de raconter sa bataille pour survivre à l'abandon et au désert affectif. Outrepassant le silence, avec sincérité et délicatesse, elle dévoile ses souffrances. On trouve avec "Laisser les cendres s'envoler", un roman universel des tourments de l'absence. Un roman indispensable.
Anny Lopez
Avec un style fluide et parfois un peu cynique, Nathalie Rheims nous emmène dans les coulisses de cette famille emmurée dans son fric, où il faut rester digne, dure, et ne jamais montrer sa défaillance, ne jamais se plaindre, ne jamais parler de sentiments (...) L'écriture l'a sauvée, apparemment, mais il reste des traces du passé. Une belle lecture (...) qui pose la question des vraies valeurs de toute existence.
Clés
Emouvante et féroce description des relations fille-mère. Une narration très intime.
Djénane Kareh Tager
Nathalie Rheims va, au fil des ans, gagner une liberté, couronnée par l'écriture de ce roman autobiographique majestueusement incendiaire.
Apolline Elter
"Ecrire est le seul moyen d'avancer, l'écriture est forcément cicatricielle. Elle permet de faire le point et de tendre un miroir aux autres pour mieux comprendre les évènements de leur vie." Nathalie Rheims
Géraldine Busson
Ce texte à la première personne, Nathalie Rheims nous l'offre comme une confidence, voire une confession. L'auteur s'y dévoile avec une pudeur farouche et néanmoins quasi pudique. Elle nous y expose ses sentiments les plus intimes et nous révèle des émotions fortes, puissantes dans une extrême sensibilité (...) Un texte sensible et rare d'une intense luminosité.
Martine Galati
L'Est Républicain - Le livre sur la place (Nancy)
Un texte proche de l'autobiographie qui tient à la fois de l'introspection intime, touchante, mais sans pathos et du règlement de comptes au vitriol envers une génitrice indifférente (...) De ce mal être passé, de son chagrin, de ses souffrances, elle s'en est sortie par l'écriture. Ce quatorzième roman en est une nouvelle preuve.
Nathalie Rheims nous fait part, d'une façon intense de sa relation avec sa mère (...) Elle a une plume qui me ravit (...) J'aime sa façon de nous faire partager sa peine, elle a réussi à m'impliquer totalement dans son enfance, sa douleur au fil des ans.
Nord Eclair
Dans "Laisser les cendres s'envoler", elle évoque l'abandon de sa mère quand elle était pré-adolescente et le dysfonctionnement d'une famille singulière dans laquelle le silence était roi. Un roman vérité au style altier.
Patrice Demailly
Ce sont des pages magnifiques.
Fabrice de Rotrou
Un roman à la fois tendre et corrosif (...) Cet ouvrage émouvant et troublant qui explore la sphère de l'intime nous a touchés.
Olivier Martin
Avec sincérité et émotion, la romancière nous livre une part de son histoire personnelle et familiale sans jamais céder à l'impudeur.
Patricia Drai
Une description sensible, lucide et subjective des ombres du passé qui dansent sur le mur de nos chambres d'enfants.
Olivier Bellamy
Nathalie Rheims réussit (...) à donner des accents universels à l'histoire très privée et toute personnelle de ses rapports avec les siens (...) Une écriture dépouillée, économe, sobre, dénuée du moindre pathos mais pas déprise de son ancienne mélancolie, épanouie sur le terreau de la solitude.
Pierre Assouline
Ce roman m'a bouleversé (...) car c'est un roman extraordinaire sur la naissance de Nathalie Rheims en tant qu'écrivain. Sans cette révolte contre cette mère indigne et contre cette famille sclérosante, jamais Nathalie Rheims ne serait devenue ce qu'elle est (...) Un roman troublant, servi par un style intransigeant, une vraie perle.
France Info « Le livre du jour »
Un 14ème roman, à la fois terrible , ironique et fragile (...) Une cassure, une déchirure que raconte Nathalie Rheims. Et un dernier rendez-vous manqué.
Philippe Vallet
C'est bien le thème de l'abandon, destructeur puis fondateur, qui est omniprésent dans ce roman (...) Si le récit est sans pathos, l'écriture mordante, la lecture n'en est pas moins dépourvue d'émotions.
Une décennie après la mort de sa mère, avec une plume qui dissèque et scarifie, Nathalie Rheims explore avec une émotion très présente une blessure profonde qui a largement impacté sa vie de femme et n'est sans doute pas complètement cicatrisée.
La vie de Nathalie Rheims se dessine au fil des mots qui vont lui permettre de se libérer de cette famille et de son fonctionnement. Ecrire cette histoire donne vie à sa propre existence (...) Un roman très intéressant qui permet de resituer les vraies valeurs de toute existence.
Brigitte Aubonnet
Ce livre est l'histoire d'une déchirure (...) Un roman lucide comme la froideur d'un diamant.
Catherine Merveilleux
Nathalie Rheims se met à nue, dévoilant dans ce roman ses vérités les plus intimes, cette douleur encore palpable d'une relation essentielle brisée et les conséquences qu'elle a eu sur sa vie d'adulte.
Françoise Bachelet
La Renaissance Lochoise
"(Ce livre) c'était un rendez-vous que j'avais avec moi-même et le temps était venu de me prouver que j'en étais capable." Nathalie Rheims
Julie Perrot
Avec lucidité et tendresse, Nathalie Rheims nous livre un très beau texte teinté d'émotions et de férocité (...) Nathalie Rheims nous touche au coeur.
Sophie-Marie Dumont
Ouest France (Rennes)
Quand le roman n'est que l'autre nom de l'intime confession, cela peut donner quelques petits bijoux d'émotion.
Hervé Bertho
Cet écrit est une analyse psychologique et sociologique dans laquelle deux êtres e débattent pour hurler l'insoutenable puissance de la famille (...) L'auteur fuit par le biais des mots pour crier, à la face du monde, que le silence est un poids mortel (...) Cette distanciation avec le tragique (la mort d'une mère) dévoile une humanité vivante et réelle.
Hélène Cousin
Un magnifique roman, où Nathalie Rheims, en magistrale chirurgienne des âmes, nous montre que l'amour maternel, contrairement aux idées reçues, n'est pas toujours irrévocable...
Karine Fléjo
Ce roman est une consécration, le moment de bascule où Nathalie Rheims, se livrant sans fard, atteint le sommet de son art, alliant la poésie de son style et la profondeur du récit.
Un vrai petit bonheur.
David Assolen
Livre fort, impudique, courageux, "Laisser les cendres s'envoler" percute de plein fouet de nombreux tabous dans une langue à la fois claire et sinueuse (...) Un roman à la fois tendre et féroce, d'une très grande beauté.
Une écriture très travaillée et succulente, parfois jusqu'à l'extase. Comme j'ai aimé l'humour dont fait preuve l'auteur, et l'ironie, le cynisme élégant avec lequel elle dresse le portrait vitriolé de cette famille (...) Comme tout ce qui traite de l'intime, au delà de la qualité littéraire indéniable de ce roman, celui-ci plaira à tout à chacun en fonction de son propre vécu.
Géraldine Busson
Nathalie Rheims laisse pénétrer le lecteur dans sa plus profonde intimité : celle du décès maternel (...) Ce roman est émouvant car la vérité est mise à nue.
Hélène Cousin
Un livre qui se lit sans lassitude ni temps mort, grâce à une fluidité du texte, une intimité des sentiments, une connivence née par le prisme des mots. Touchant.
On se familiarise avec des personnages attachants. Ils sont les héros d'un roman sans temps mort, sensible mais qui évite l'écueil de la sensiblerie.
Jérôme Béglé
Avec talent, l'auteure nous introduit dans cette famille éclatée, par le jeu des pensées, des souvenirs ambigus, riches de sens, et des émotions authentiques et profondes.
Noann Lyne
Essentiel
Nathalie Rheims signe là sans aucun doute, son livre le plus personnel et le plus intime (...) Dans un style épuré, teinté d'une lucidité intransigeante et sans concession. On est conquis !
Gérard Granja
J'ai été touché par sa grâce, une écriture au scalpel, une histoire de famille comme je les aime, cruelle, dévastatrice, dont on ne sort pas indemne. De l'humour aussi pour rire de tout. Même du pire.
Gilles Paris
rencontres
BORDEAUX
jeudi 15 novembre 2012
Librairie Mollat
Conférence à 18h00 Librairie Mollat Bordeaux 15 rue Vital Carles 33000 Bordeaux
BESANCON
samedi 22 septembre 2012
Salon du livre
Débats et cafés littéraires sur le thème "Coups de coeur de la rentrée littéraire". RV à 15h00 sur le plateau des conférences
PARIS
mardi 18 septembre 2012
Librairie GALIGNANI
Rencontre de 19h00 à 21h00 224, rue de Rivoli – 75001 Paris
NANCY
samedi 15 septembre 2012
Salon du livre
Rencontre – débat à 14h00 sur le Forum de France Bleu Sud Lorraine animée par Sarah Polacci
CHANCEAUX PRES LOCHES FORET DES LIVRES
dimanche 26 août 2012
Salon du livre
médias
dimanche 30 décembre 2012
Vivement Dimanche
Michel Drucker
Diffusion à partir de 14h15
vendredi 28 décembre 2012
La 5ème de couverture
Françoise Cenac
Diffusion à 11h00
jeudi 27 décembre 2012
La 5ème de couverture
Françoise Cenac
Diffusion à 19h30
mardi 11 décembre 2012
Toute une histoire
Sophie Davant
Diffusion à 13h45
jeudi 6 décembre 2012
Les essentiels
Jean-Louis Ferrer
Chronique du livre Diffusion à 16h10
jeudi 15 novembre 2012
En toutes lettres
Marie-Josée Ollivier
Diffusion à 17h00
mardi 13 novembre 2012
C'est au programme
Sophie Davant et Damien Thevenot
Direct de 10h20 à 10h45
mardi 30 octobre 2012
Fréquene Libre
Jean-Paul Maigrot
Diffusion à 12h45
vendredi 26 octobre 2012
Au fil des livres
Patrick Martinez
Chronique du livre Diffusion à 10h30
mercredi 24 octobre 2012
Les mots de minuit
Philippe Lefait
Diffusion à 00h00
mercredi 24 octobre 2012
La Pyramide de culture
Jacques de Bono
Direct de 17h30 à 18h00
mardi 23 octobre 2012
Dans quelle étagère
Monique Atlan
Diffusion à 05h55
lundi 22 octobre 2012
Dans quelle étagère
Monique Atlan
Diffusions à 09h05 et 23h55
lundi 22 octobre 2012
Démons et merveilles
Patrick Van Langhenhoven
Chronique du livre Diffusion à 18h00
dimanche 21 octobre 2012
Le Pudding
Nicolas Errerra et Jean Croc
Diffusion à 19h00
dimanche 21 octobre 2012
Beth El-Vallée
Nathalie Zylberman
Chronique du livre Diffusion entre 11h00 et 12h00
mardi 16 octobre 2012
Au hasard des livres
Ghislaine de Rochefort
Chronique du livre Diffusions à 18h15 et 18h45
lundi 15 octobre 2012
Musique Matin
Christophe Bourseiller
Direct entre 08h10 et 08h35
lundi 8 octobre 2012
Au Field de la nuit
Michel Field
Diffusion à 00h00
lundi 8 octobre 2012
Le Coin lecture
Romain Meneval
Chronique du livre Diffusion à 14h40
lundi 1 octobre 2012
L'Agenda Culture
Arnaud Wassmer
Chronique du livre Diffusion à 12h15
lundi 1 octobre 2012
Le 18/20
Michel Field
Direct de 19h30 à 20h00
dimanche 30 septembre 2012
Sur invitation
Chantal de la Touanne
Rediffusion de 13h30 à 14h00
dimanche 30 septembre 2012
Les hommes et les femmes mode d'emploi
Roselyne Fayard
Diffusion à 05h00
samedi 29 septembre 2012
Les hommes et les femmes mode d'emploi
Roselyne Fayard
Diffusion à 13h00
samedi 29 septembre 2012
Les auditeurs découvreurs
Sébastien Doucet
Chronique du livre par un auditeur Diffusion à 18h20
vendredi 28 septembre 2012
Le livre du jour
Martial Portail
Chronique du livre Diffusion à 16h37
jeudi 27 septembre 2012
La Grande Librairie
François Busnel
Direct de 20h35 à 21h40
jeudi 27 septembre 2012
Grand Public
Aïda Touihri
Tournage à la Forêt des Livres Julie Mamoumani Diffusion à 23h30
mercredi 26 septembre 2012
C'est nouveau, c'est pour vous
Bénédicte Bourdial
Diffusion à 16h20
lundi 24 septembre 2012
Sur invitation
Chantal de la Touanne
Diffusion de 18h30 à 18h55
samedi 22 septembre 2012
Spéciale mots Doubs
Marie Ange Pinelli
Direct de 17h00 à 17h15
lundi 17 septembre 2012
Traces de Lumière
Christian Malaplate
Chronique du livre Diffusion entre 8h30 et 10h00
lundi 17 septembre 2012
L'Ecritoire
Martine Digonnet
Chronique du livre Diffusion à 10h00
samedi 15 septembre 2012
A livre ouvert
Valérie Expert et Gérard Collard
Chronique du livre Diffusions à 10h45, 12h45, 14h45 et 16h45
jeudi 13 septembre 2012
Le livre du jour
Thierry Chareyre
Direct de 16h10 à 16h15
mercredi 12 septembre 2012
Le coup de coeur des libraires
Valérie Expert
Chronique de Valérie Expert Diffusions à 11h10 et 15h40
mardi 11 septembre 2012
Le magazine de la santé
Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymès
Direct de 13h30 à 14h00
mardi 11 septembre 2012
Passeport Passion
Dominique Krauskopf
Chronique du livre Diffusion à 12h17
mardi 11 septembre 2012
Le coup de coeur des libraires
Valérie Expert
Chronique de Valérie Expert Diffusion à 16h40
mardi 11 septembre 2012
Des livres et vous
Patricia Drai
Rediffusion à 21h00
dimanche 9 septembre 2012
Des livres et vous
Patricia Drai
Rediffusion à 14h00
dimanche 9 septembre 2012
Le coup de coeur des libraires
Valérie Expert
Chronique de Valérie Expert Diffusion à 16h35
samedi 8 septembre 2012
Le coup de coeur des libraires
Valérie Expert
Chronique de Valérie Expert Diffusion à 14h35
samedi 8 septembre 2012
Le club Médiarh.com
Alexandre Lichan
Diffusion à 15h00
samedi 8 septembre 2012
Frédéric Koster
Chronique du livre Diffusion à 09h30
jeudi 6 septembre 2012
Le coup de coeur des libraires
Valérie Expert
Chronique de Valérie Expert Diffusion à 16h10
jeudi 6 septembre 2012
Les matinales
Sandrine Sebbane
Direct de 11h15 à 12h00
jeudi 6 septembre 2012
Passion Classique
Olivier Bellamy
Direct de 18h00 à 19h00
jeudi 6 septembre 2012
Des livres et vous
Patricia Drai
Diffusion entre 11h30 et 11h45 + livre offert à l'antenne
mercredi 5 septembre 2012
C à vous
Alessandra Sublet
Direct de 19h30 à 20h15
mardi 4 septembre 2012
Entre nous soit dit
Mélanie Croubalian
Direct de 14h00 à 15h00
lundi 3 septembre 2012
Culture Sud
Marc Vincent
Chronique du livre Diffusion à 18h15
dimanche 2 septembre 2012
France Bleu Vaucluse tourne les pages
Nathalie Mazet
Chronique du livre par Gilles Paris Diffusion à 10h15
dimanche 2 septembre 2012
Sorties littéraires
Sarah Polacci
Chronique du livre Diffusion entre 12h00 et 12h30
mardi 28 août 2012
Des cliques et des claques
Bérangère Bonte
Direct de 21h00 à 21h45
lundi 27 août 2012
Le coup de coeur de France Bleu Orléans
Sébastien Doucet
Chronique du livre Diffusions à 08h10 et 13h50
du 27 août au 1 septembre 2012
Un livre, une nouveauté avec Mona FM
Frédéric Laquet
Annonce de l'opération : livre offert sur Internet Diffusion à 10h15 Livre à gagner sur Internet
lundi 27 août 2012
On va s'gêner
Laurent Ruquier
Diffusion de 17h30 à 18h00
du 23 au 25 août 2012
Un livre, une nouveauté avec Mona FM
Frédéric Laquet
Annonce de l'opération : livre offert sur Internet Diffusion à 10h15
jeudi 23 août 2012
Le 18/20
Wendy Bouchard
Direct de 19h30 à 20h00
du même auteur