Gilles Paris
accueil agenda archives présentation contact

parution le jeudi 7 octobre 2010

Charles Enderlin

Un enfant est mort
Document

Don Quichotte Éditions
204 pages / 18 €

Le livre

Le 30 septembre 2000, Mohammed Al-Dura, un enfant palestinien, meurt sous les balles dans les bras de son père face à la position israélienne de Netzarim, à Gaza, filmé par le caméraman de France2. Diffusée le soir même sur la chaîne publique, avec un commentaire de Charles Enderlin, l'image fait aussitôt le tour du monde. Trois jours plus tard, un certain Yossef Doriel adresse une lettre au journal israélien Haaretz pour expliquer – sans en apporter la moindre preuve – que l'enfant a été tué par les Palestiniens eux mêmes à des fins de propagande, quand le commentaire d'Enderlin affirmait que les tirs qui ont atteint Mohammed provenaient de la position israélienne. L'affaire du petit Mohammed est lancée.
Que s'est-il vraiment passé le 30 septembre 2000 ? Comment la thèse du « complot palestinien » a-t-elle pu prospérer pendant dix ans contre toute vraisemblance ? Et quels objectifs s'agit-il finalement d'atteindre pour ses promoteurs ? Le récit est factuel, dépassionné, écrit à la manière des grandes enquêtes qui ont valu à Charles Enderlin, ici témoin et acteur, la réputation d'expert international du conflit israélo-palestinien.

L'auteur

Charles Enderlin est le correspondant permanent de France 2 à Jérusalem depuis 1981. Il est notamment l'auteur d'une fameuse trilogie qui a fait date : Paix ou guerres (1997 et 2004), Le Rêve brisé (2002) et Les Années perdues (2006). Puis, plus récemment : Par le feu et par le sang (2008) et Le Grand aveuglement (2009).
critiques
Ce livre décortique humblement dix années de manigances visant à déshonorer un journaliste dont la rigueur est reconnue de tous. Son crime ? Avoir informé. Tout simplement. Sans penser aux conséquences (...) Voilà ce que détaille le journaliste dans cet excellent livre. Sans passion ni compassion. Une enquête pointue qui rappelle qu'il n'est pas toujours facile d'être un vrai journaliste. Chapeau bas.
Pascal Cobert
Cet ouvrage met en lumière la responsabilité oh combien importante du journaliste et la portée des images diffusées au grand public.
Jo Laengy
Moyen Orient
La lecture de l'ouvrage ne peut que convaincre de la parfaite intégrité de l'homme (...) Ce livre est aussi un témoignage émouvant sur le métier de journaliste de terrain.
Sébastien Boussois
"Un enfant est mort" de Charles Enderlin, un document particulièrement intéressant sur la manipulation de l'opinion publique par les médias et l'utilisation des théories conspirationnistes dans le traitement du conflit israelo-palestinien.
Stéphanie Dubien
"Ce livre est une déconstruction de la manière dont certaines organisations ont tenté de transformer la réalité en utilisant la théorie du complot et des campagnes de rumeurs. Je crois que j'ai fait ce livre d'abord pour moi afin de mettre les choses au point une bonne fois pour toute et pour ma famille qui a souffert au cours de ces dix dernières années." Charles Enderlin
Fouzia Benyoub
Charles Enderlin revient sur cette campagne pour déconstruire le mensonge et la théorie du complot de ses détracteurs. Il décortique les calomnies, les menaces et démonte les affirmations des pseudo experts qui confirment la thèse de la manipulation. Le journaliste mène une enquête extrêmement documentée avec une précision et un souci d'objectivité remarquable et confirme son statut d'expert international du conflit israélo-palestinien.
Fouzia Benyoub
France Inter
Un enfant est mort en direct devant une caméra. Et ces images vont être abondamment exploitées. Et d'abord, naturellement, et de façon parfois cynique, par le camp pro-palestinien. Mais ce qu'on ne pouvait pas prévoir à l'époque, c'est qu'elles allaient aussi un peu plus tard alimenter une véritable chasse à l'homme.
Patrick Pesnot
Dans son nouveau livre "Un enfant est mort", le journaliste français Charles Enderlin réfute les allégations de ses détracteurs qui ont tenté de remettre en question l'intégrité de son commentaire télévisé au sujet des images de la mort de l'enfant palestinien Mohammed Al-Dura, tué par des tirs israéliens à Gaza, le 30 septembre 2000. L'auteur démontre que la campagne acharnée lancée il y a dix ans par des extrémistes juifs, vise à le détruire professionnellement et anéantir la valeur de son travail journalistique, connu pour son impartialité.
Abdallah Ben Ali
Le Républicain Lorrain
Depuis trente ans, le correspondant de France 2 à Jérusalem décrypte le conflit israélo-palestinien dans les JT de la chaîne publique. Dans son dernier livre "Un enfant est mort", c'est une tout autre partie qu'il joue. Son honneur de journaliste. Ni plus ni moins.
Alain Morvan
Dans un ouvrage "Un enfant est mort", Charles Enderlin a décidé de revenir sur la saga Mohammed Al-Dura et démontré, faits et citations à l'appui, la véracité des images diffusées et la façon dont la campagne menée contre lui a pris forme. Avec ce livre, celui qui tout au long de cette aventure a bénéficié du soutien de son employeur et de la classe journalistique remet les pendules à l'heure, ce qui mettra un terme, espérons-le, à cette campagne disgracieuse de dénigrement menée à son endroit.
David Murray
CFDT Magazine
Touché dans son honneur professionnel, Charles Enderlin est soutenu par une grande partie de la profession, et notamment France Télévisions qui l'a assisté sans faille. Dans son livre "Un enfant est mort", il décortique l'affaire, les fausses vérités, les petites manoeuvres (...) Une grande leçon de journalisme.
Le Courrier de l'Atlas
Dans "Un enfant est mort", Charles Enderlin fait l'autopsie de la diffamation qu'il a endurée, apporte ses preuves, précises, indiscutables, et rétablit son honneur. Il tente aussi de comprendre pourquoi la communauté juive de France, bien plus que les Israéliens, qui ne l'ont jamais inquiété, s'acharne sur lui.
Hanane Harrath
Dans son livre, Charles Enderlin raconte comment, en Israël mais surtout en France, des militants proches de la droite et l'extrême-droite israélienne le harcèlent et le trainent en justice depuis une décennie pour les images montrant la mort de Mohammed al-Dura.
Nord Eclair (Lille)
Pour Frédéric Lecluyse, journaliste à la Voix du Nord et président du jury du prix Gondecourt, qui récompense chaque année un travail d'enquête, il était normal que Charles Enderlin, envoyé spécial permanent de France 2 à Jérusalem depuis 1981, soit récompensé cette année pour son livre "Un enfant est mort". "C'est un travail courageux d'un journaliste droit, qui détricote une par une, avec calme, toutes les accusations dont il est l'objet depuis 10 ans", poursuit Frédéric Lecluyse.
La Voix du Nord
Le prix Gondecourt était décerné, hier. Cette année, c'est Charles Enderlin, journaliste à France 2, qui en est le lauréat pour son ouvrage "Un enfant est mort". Il revient sur un épisode du conflit israélo-palestinien: le décès du jeune Mohamed, à Gaza, en 2000 (...) L'ouvrage s'attache surtout à raconter les dix années d'attaques, de critiques virulentes et même de procès qui ont suivi pour le correspondant permanent de France 2 à Jérusalem. Dans l'ouvrage, il démonte tout cela de A à Z.
Jérémy Lemaire
"Un enfant est mort" raconte non seulement les faits s'étant déroulés en septembre 2000 mais également la campagne visant à briser sa réputation et son honneur. Faux témoignages, documents truqués, rien ne manque pour conforter le camp belliciste israélien et son lobby représenté en France par certains intellectuels n'hésitant pas à brandir l'épouvantail de l'antisémitisme. Etre journaliste voulant accomplir sa mission, c'est à dire informer est périlleux en certaines circonstances. Charles Enderlin en est la preuve vivante!
Roland Françoise
Charles Enderlin fait état des dix ans de controverses, de calomnies et de menaces autour de ce reportage et de son analyse. Accumulant les preuves, les faits, les sources comme un accusé dans un procès inquisitorial (...) le livre de Charles Enderlin dépasse, et de loin, son cas personnel. Il témoigne du journaliste dans un conflit, mais surtout de la prolifération des nouveaux acteurs de sens qui le concurrencent.
Emmanuel Lemieux
Ce livre, extrêmement documenté, est le récit de ces dix années de calomnies, écrit comme une vaste enquête journalistique, avec une précision et un souci d'objectivité remarquables. Charles Enderlin réalise là un travail impressionnant qui justifie sa réputation d'expert international du conflit israélo-palestinien.
Keltoum Staali
Marianne
On veut faire taire celui qui, depuis trente ans, a rétabli quelques vérités dérangeantes pour le pouvoir israélien.
François Bonnet
Le Journal du Dimanche
Son dernier ouvrage, "Un enfant est mort", relate dix années de polémique après la diffusion de son reportage, le 30 septembre 2000, sur le décès par balles d'un garçon palestinien dans les bras de son père: accusé d'avoir relayé des images d'une désinformation palestinienne, Enderlin démonte point par point cette accusation.
Paris Match
Dix ans et un procès qui l'a amené jusqu'en Cassation pour avoir choisi de diffuser les images et de les commenter, Charles Enderlin revient sur cette "affaire" devenue la sienne. Il évoque ces jours dramatiques, prémices de la seconde Intifada, et démonte méticuleusement la théorie du complot qui perdure autour de ce reportage de la part de certains néo-conservateurs pro-israéliens.
Caroline Mangez
Pour donner sa version avec la rigueur qu'on lui connaît dans la couverture du conflit israélo palestinien depuis trente ans, Charles Enderlin vient d'écrire un livre sur l'affaire Al-Dura. Son titre: "Un enfant est mort". Heure par heure, le dossier est reconstitué. Les pressions, les menaces subies aussi.
Au fil des ans et des pages, Charles Enderlin reprend chaque argument de ses différents détracteurs les réduisant chaque fois à néant, définissant ce qu'est un complot et quels en sont les mécanismes. Il raconte aussi cet acharnement contre lui, les mails d'injures, les menaces de mort, les procès multiples, ce harcèlement moral et professionnel permanent qui vise à détruire sa réputation, et qui au-delà de ça démontre bien à quel point la situation au Proche-Orient reste tendue et difficile. C'est également un très bon exemple de manipulation d'une minorité influente sur le reste du monde.
Françoise Bachelet
Dix ans et des milliers de morts de tous âges plus tard, Enderlin vient de publier un livre, non pas tant sur ce drame lui-même que sur l'instrumentalisation qu'en firent contre lui un groupe de Juifs français et d'Israéliens francophones (...) Reste que dix ans de bêtises mensongères ne font pas une vérité. Même si elle a certainement blessé l'homme, cette opération de démolition a échoué à briser le professionnel et le respect qu'on lui porte.
Ouri Wesoly
L'affaire est absurde, et donne la nausée. Mais Charles Enderlin (...) n'avait pas beaucoup d'autre choix que de prendre la plume pour raconter, en détail, la chasse aux sorcières dont il est la victime depuis maintenant dix ans de la part de lobby israélien, en France et à l'international.
La Provence
Le commentaire de Charles Enderlin lui vaudra une polémique sans précédent mais aussi une campagne de haine et d'attaques qui dure depuis dix ans. Dans "Un enfant est mort", Charles Enderlin a choisi de répondre à ses détracteurs.
Paule Cournet
Les Inrockuptibles
Il règne dans "Un enfant est mort", le livre de Charles Enderlin l'asphyxie, de sentiment d'absurde, de cauchemar éveillé des textes de Kafka. Joseph K. se cognait à la bureaucratie hermétique, Enderlin, lui, est devenu une cible dans la guerre de l'image. Dans son livre, il raconte comment, pendant dix ans, un réseau a travaillé obsessionnellement à sa perte.
Paul Moreira
La Lettre (Bordeaux)
A travers son livre, Charles Enderlin explique qu'il a été pris pour cible, car l'impact de ces images est immédiatement mesuré par l'armée israélienne et le gouvernement d'Ariel Sharon. Pour décrédibiliser ces images insupportables, ils nieront la mort de Mohammed Al-Dura, qu'ils présentent comme une mise en scène palestinienne.
Dix ans après les faits, Charles Enderlin, témoin et acteur de cet évènement très médiatisé, propose une relecture précise des faits. Il apporte les éclairages d'un professionnel de l'information qui veut expliquer les raisons d'une véritable bataille de l'opinion, au-delà du drame qu'il a couvert pour la rédaction de France 2.
Emmanuel Galiero
"J'ai fait ce livre pour décortiquer la théorie du complot et la rumeur qui en a découlé et montrer comment les organisations de droite utilisent cette histoire pour faire croire qu'il est impossible de faire la paix avec les Palestiniens, puisqu'ils sont capables de mettre en scène la mort d'un enfant, (...) J'ai aussi fait ce livre pour ma famille et pour tous ceux qui se battent pour le droit d'informer." Charles Enderlin
Bassirou Ba
Traîné dans la boue, accusé d'être un "faussaire", le correspondant de France 2 à Jérusalem défend ici son honneur de journaliste. Pas seulement. Au-delà du plaidoyer pro domo, l'intérêt de l'ouvrage de Charles Enderlin réside dans la construction implacable, presque clinique, d'une théorie du complot, de ses ressorts, de la manière dont elle est née et s'est propagée. Il montre l'extraordinaire pouvoir d'attraction de la logique du soupçon, à laquelle ont fait échos les meilleurs esprits.
Aux injures, pressions, menaces sur lui et sa famille, le journaliste répond par les faits. Rien que les faits. Imparables. Précis. Preuves à l'appui, "Un enfant est mort" revient sur ce qu'on peut qualifier d' "affaire Mohammed Al-Dura" depuis le tout début, relate cette fameuse journée du 30 septembre 2000, cite chaque protagoniste à la manière d'un reportage aussi rigoureux que précis, voire pointilleux.
Assmaâ Rakho-Mom
Vers L'avenir (Belgique)
Journaliste reconnu sur France 2, Charles Enderlin est accusé d'avoir mis en scène la mort d'un enfant. Lassé par les attaques, l'homme réplique pour rétablir la vérité.
Michel Paquot
L'Humanité
Cela fait dix ans que ça dure. Et Charles Enderlin lui-même en est convaincu, cela ne va pas s'arrêter. "Les néoconservateurs n'ont pas disparu, ils sont dans les corridors du pouvoir à Jérusalem (...)" déclare-t-il. Le correspondant de France 2, à Jérusalem depuis 1981, l'un des meilleurs connaisseurs du conflit israélo-palestinien, publie donc "Un enfant est mort". Un récit dépassionné où il revient sur cette journée dramatique et sur les dix années écoulées en se demandant pourquoi cette thèse du complot palestinien perdure, pourquoi a t-il été pris pour cible? Et par qui?
Claude Baudry
Une théorie du complot va se mettre en route (...) Heureusement, la direction de la rédaction de France 2 n'a jamais cédé. C'est toute cette histoire que Charles Enderlin raconte dans son livre, "Un enfant est mort"; les dix ans de galère, d'accusation, de pression, de harcèlement moral et professionnel, tous les éléments sont là et la démonstration de Charles Enderlin est implacable.
Pr Chems Eddine Chitour
Un livre vient de paraître, écrit par Charles Enderlin (...) A partir de l'affaire al-Dura, le récit est celui de la campagne de calomnies lancée par une équipe de chasseurs qui a juré la perte de l'auteur.
Christian Merville
La polémique, bien que présente en Israël, n'a jamais atteint les proportions qu'elle a pu prendre en France, où les convictions semblent parfois avoir plus de poids que la réalité du terrain. En cela, l'histoire d' "Un enfant est mort", est symptomatique des difficultés que peut avoir la presse française à traiter du Proche-Orient.
Armelle Le Goff
Dans son dernier livre, "Un enfant est mort", Charles Enderlin revient sur "l'affaire al-Dura" (...) Dans cet ouvrage court et dense, le correspondant permanent de France 2 à Jérusalem livre, dans un premier temps, sa version des faits pour, dans un deuxième temps, dénoncer l'acharnement, sinon le lynchage -par l'écrit et la parole- dont lui et sa famille sont victimes au quotidien voici pratiquement une décennie.
Mati Ben-Avraham
Mediapart
Charles Enderlin n'en a pas fini. Dix années de haines, d'accusations, de campagne ininterrompues n'ont pas suffi. Charles Enderlin publie "Un enfant est mort". C'est un livre qui démonte pièce par pièce ce qui, au fil des ans, est devenu une machine sophistiquée et terriblement efficace. Enderlin réfute les arguments de ses détracteurs qui l'accusent de "bidonnage et d'imposture". Il décrypte cette campagne et ses enjeux très politiques. Et il rappelle l'essentiel, qu'un enfant est mort, il y a dix ans.
François Bonnet
Libération
Très vite après la diffusion de ce reportage, la machine à broyer va se mettre en branle (...) La théorie du complot s'installe. Enderlin est traîné dans la boue. Il reçoit des mails d'injures, menaces de mort (...) C'est le récit minutieux de ce broyage que Charles Enderlin relate dans "Un enfant est mort", un récit qui se veut dépassionné mais dans lequel perce la rage de convaincre, de démonter pied à pied les arguments de ceux qui le considèrent comme un outil de propagande palestinienne.
Alexandra Schwartzbrod
Le Nouvel Observateur
Dix ans après la diffusion des images de la mort du petit Mohammed Al-Dura, le correspondant de France Télévisions à Jérusalem lutte pour dissiper la rumeur de manipulation. Un retour dix ans plus tard, à l'histoire qui a marqué sa vie personnelle et professionnelle et qu'il tente d'exorciser.
Jean-Gabriel Fredet
Le Canard Enchaîné
Ce livre est le récit effarant d'une chasse à l'homme dont la cible est l'auteur, Charles Enderlin (...) Pendant une décennie, cette équipe de "chasseurs" s'est fixé comme objectif de démolir la réputation professionnelle du journaliste (...) Mais rien ne saurait calmer ces gens. Charles Enderlin n'a pas écrit son livre dans cette intention. Mais il lui fallait faire litière de ces calomnies. Car cette chasse à l'homme continue, avec un acharnement militant qui vire à la paranoïa.
Claude Angeli
Le journaliste Charles Enderlin publie un ouvrage qui risque de faire débat, dans lequel il cherche à se défendre contre la diffamation et laver son honneur dans une affaire qui suscite la polémique depuis maintenant dix ans (...) Entre théorie du complot, calomnie, guerre de l'image et de la communication, cette affaire illustre les tensions toujours vives de la situation au Proche-Orient. Analyse et décryptage d'un phénomène qui, dix ans après, continue de susciter la polémique.
Joël Marchetti
Les Inrockuptibles
Charles Enderlin raconte dans un livre, "Un enfant est mort", dix ans de harcèlement indigne.
Il y a dix ans presque jour pour jour (...) le correspondant de France 2 à Jérusalem se retrouve accusé de manipulation. Des sites internet militants pro-israéliens affirment que l'enfant a été tué par des Palestiniens, afin d'en faire un martyre. Bientôt, la théorie du complot se met en branle : Charles Enderlin se retrouve accusé d'avoir mis en scène la fausse mort de l'enfant, qui serait bien vivant. Dix ans après, le journaliste revient dans "Un enfant est mort", sur la campagne de dénigrement dont il a été victime (...) Au delà du témoignage personnel, ce livre en dit long sur le conflit israélo-palestinien.
Marianne Enault
Le but de son livre est moins d'établir une vérité qui ne fait guère de doute, que de démontrer une propagande qui a pris peu à peu de l'ampleur. Charles Enderlin se pose évidemment les bonnes questions, qui sont aussi les plus simples: pourquoi a-t-il été pris pour cible? Et par qui?
Anne Brigaudeau
L'incroyable machination. Dix ans près le début de l'affaire concernant la mort du petit Mohammed Al-Dura, Charles Enderlin démonte une à une les accusations de la droite pro-israélienne. Le journaliste tente de trouver des explications à l'acharnement de ceux qui ont imaginé cette ahurissante entreprise de désinformation.
C'est toute cette histoire que Charles Enderlin raconte dans son livre "Un enfant est mort"; les dix ans de galère, d'accusation, de pression, de harcèlement moral et professionnel, tous les éléments sont là et la démonstration de Charles Enderlin est implacable.
Pascal Boniface
Dix ans que ça dure. Dix ans que Charles Enderlin endure une cabale l'accusant d'avoir commis le pire crime pour un journaliste: avoir commis un faux, la mort en direct d'un enfant palestinien, Mohamed Al-Dura, dans la bande de Gaza. Il publie un livre sur cette pénible affaire : "Un enfant est mort". (...) Depuis dix ans, cette affaire fait l'objet d'une intense polémique, dont Charles Enderlin est la principale cible, avec une violence et une persévérance sans beaucoup d'équivalents. (...) Le paradoxe, dans cette affaire, est que les détracteurs de Charles Enderlin n'ont jamais apporté la preuve de leurs affirmations, et, surtout, que l'Etat d'Israël ne leur a jamais emboîté le pas.
Pierre Haski
Le Monde
Le livre de Charles Enderlin n'est pas un règlement de comptes, mais une démonstration: il décrit minutieusement, faits et citations à l'appui, la trame et la progression d'une campagne de calomnies. Si "Un enfant est mort" est d'abord le récit de l'acharnement contre un journaliste, c'est aussi un livre sur le conflit israélo-palestinien, en ce sens qu'il illustre l'intensité des haines dont celui-ci se nourrit.
Laurent Zecchini
Livres Hebdo
L'image, filmée par un caméraman de France 2 et commentée par Charles Enderlin a fait le tour du monde. Le 30 septembre 2000, le petit Palestinien Mohammed Al-Dura meurt sous les balles dans les bras de son père à Gaza. Depuis, certains affirment, contrairement à ce qu'a expliqué le journaliste, que l'enfant a été tué par les Palestinien eux-même à des fins de propagande. Charles Enderlin revient sur l'affaire dans un livre dépassionné, "Un enfant est mort".
Anne-Laure Walter
rencontres
METZ
du 15 au 18 avril 2011
Salon du livre
Le dimanche 17 mai Rencontre à 14h00 « Témoigner» avec Memona Hintermann animée par Jean-Pierre Perrin Grand reporter et chef adjoint du service international à Libération
Bayeux (Normandie)
samedi 9 octobre 2010
Salon du livre
11h00-12h30 : salon du livre 14h00-17h30 : salon du livre
Caen
vendredi 8 octobre 2010
Librairie Guillaume
Signature de 16h00 à 18h00 à la librairie Guillaume 98 rue Saint Pierre 14000 Caen
médias
samedi 11 juin 2011
Des livres en tête
Daniel Raphalen
Chronique du livre Diffusion entre 10h30 et 11h30
samedi 9 avril 2011
Livre International
Nicolas Falez
Chronique du livre avec Charles Enderlin Diffusions à 06h15, 08h24 et 18h15
lundi 20 décembre 2010
Miroir des Ondes - Actualité littéraire
Mario Nahmias
Chronique du livre Diffusion à 18h15
vendredi 17 décembre 2010
Miroir des Ondes - Actualité littéraire
Mario Nahmias
Chronique du livre Diffusion à 11h10 et 20h10
jeudi 9 décembre 2010
Culture Sud
Marc Vincent
Chronique du livre Diffusion entre 18h00 et 19h00
samedi 27 novembre 2010
Rendez-vous avec X
Patrick Pesnot
Emission sur l'affaire et le parcours de Charles Enderlin Livre cité Diffusion à 13h20
jeudi 25 novembre 2010
L'invité de la rédaction locale
Stéphane Longin
Diffusions à 8h02 et 18h15
mardi 23 novembre 2010
Désautels
Michel Désautels
Diffusion entre 15h00 et 18h30
lundi 22 novembre 2010
Culture Sud
Marc Vincent
Chronique du livre Diffusion entre 18h00 et 19h00
dimanche 21 novembre 2010
La Pyramide des Cultures
Jacques de Bono
Chronique du livre Rediffusion à 17h00
jeudi 18 novembre 2010
La Pyramide des Cultures
Jacques de Bono
Chronique du livre Diffusion à 17h00
dimanche 14 novembre 2010
Ca fait débat
Adile Farquane
Rediffusion de 19h00 à 20h00
lundi 8 novembre 2010
19/20
Hélène Tonneillier
A propos du prix de Gondecourt Diffusion entre 19h00 et 20h00
mercredi 3 novembre 2010
Roland Françoise
Chronique du livre Diffusion à 18h30
jeudi 28 octobre 2010
Plan B
Frédéric Bonnaud
Diffusion entre 16h00 et 17h00
du 25 au 30 octobre 2010
Un livre une nouveauté avec Mona FM
Frédéric Laquet
Chronique du livre Diffusion chaque jour à 10h15
samedi 23 octobre 2010
Des livres et vous
Claudine Bugat
Diffusion à 10h30
samedi 23 octobre 2010
Frédéric Koster
Chronique du livre Diffusion à 9h30
lundi 18 octobre 2010
Des livres et vous
Claudine Bugat
Diffusion à 18h30
dimanche 17 octobre 2010
Pluriel - Le club de la presse
Loïc Barrière
Diffusion à 19h00
dimanche 17 octobre 2010
Vivement Dimanche
Michel Drucker
Chronique de Claude Sérillon Diffusion à 19h10
vendredi 15 octobre 2010
Agenda
Arnaud Wassmer
Chronique du livre Diffusion à 12h15
vendredi 15 octobre 2010
Pluriel - Le club de la presse
Loïc Barrière
Diffusion à 18h00
jeudi 14 octobre 2010
JT 20H00
David Pujadas
Livre présenté Diffusion à partir de 20h00
mardi 12 octobre 2010
Questions de tout
Philippe Robichon
Diffusion de 10h00 à 11h00
lundi 11 octobre 2010
Le midi 2
Philippe Dana et Amaelle Guiton
Direct de 12h30 à 13h00
lundi 11 octobre 2010
Les matins
Marc Voinchet
Direct de 7h40 à 9h00
dimanche 10 octobre 2010
Devine qui vient déjeuner ?
Christophe Decroix
Diffusion entre 13h00 et 13h10
vendredi 8 octobre 2010
Partout ailleurs
Pierre Weill
Diffusion entre 19h00 et 20h00
jeudi 7 octobre 2010
Les choix de France Info
Nicolas Poincaré
Direct de 8h30 à 8h45
jeudi 7 octobre 2010
Grandes Gueules
Alain Marschall et Olivier Truchot
Direct de 10h05 à 12h05
mardi 5 octobre 2010
L'invité
Patrick Simonin
Diffusion à 18h20
mardi 5 octobre 2010
L'invité
Patrick Simonin
Diffusion à 12h25 (heure de New York)
mardi 5 octobre 2010
L'invité
Patrick Simonin
Diffusions à 9h20 et à 11h20 (heure de Singapour)
mardi 5 octobre 2010
L'invité
Patrick Simonin
Diffusion à 18h20
mardi 5 octobre 2010
L'invité
Patrick Simonin
Diffusion à 17h20 (heure de Dakar)
mardi 5 octobre 2010
L'entretien
Annette Young
Diffusion à 22h45
mardi 5 octobre 2010
L'entretien
Sylvain Attal
Diffusion à 22h45
mardi 5 octobre 2010
L'invité
Patrick Simonin
Diffusion à 18h20 (heure de Paris)
mardi 5 octobre 2010
L'invité
Patrick Simonin
Diffusion à 18h20
mardi 5 octobre 2010
Les 4 vérités
Roland Sicard
Direct de 7h50 à 8h00
mardi 5 octobre 2010
L'invité
Patrick Simonin
Diffusion à 12h25 (heure de Montréal)
mardi 5 octobre 2010
Edition Spéciale
Bruce Toussaint
Reportage de Jean-Thomas Roux Diffusion de 12h30 à 14h00
mardi 5 octobre 2010
L'invité
Patrick Simonin
Diffusion à 18h20 (heure du Caire)
mardi 5 octobre 2010
L'invité
Patrick Simonin
Diffusion à 14h20 (heure de Buenos Aires)
lundi 4 octobre 2010
Le grand 8
Joël Marchetti et Nicolae Schiau
Avec Elisabeth Lévy, journaliste, essayiste et rédactrice en chef du magazine "Causeur", François Gross, journaliste, signataire de la pétition soutenant "Charles Enderlin", Valérie Gorin, sociologue et historienne à l'Université de Genève, et Jan Marejko, philosophe. Chronique du livre Diffusion entre 8h00 et 8h35
jeudi 30 septembre 2010
Les infos
Laurent Sapir
Courte séquence sur le livre (séquence 2) Diffusion à 07h00
jeudi 30 septembre 2010
Les infos
Laurent Sapir
Courte séquence sur le livre (séquence 3) Diffusion à 08h00
mercredi 29 septembre 2010
Les infos
Laurent Sapir
Courte séquence sur le livre (séquence 1) Diffusion à 19h00