Gilles Paris
accueil agenda archives présentation contact

parution le mercredi 6 février 2013

Aymeric Patricot

L'homme qui frappait les femmes
Roman

Editions Léo Scheer
184 pages / 19€

Le livre

Un roman choc, d'une noirceur fascinante.
Ce roman est la confession d'un maudit. Dès l'adolescence, et les premiers émois amoureux, un désir irrépressible de frapper les femmes l'a emporté dans une chute sans fin. Il vivra désormais face à l'horizon indépassable du malheur d'autrui et de l'horreur d'être soi, sans échappatoire, comme prisonnier de lui-même et de la force inconsciente qui le gouverne. Quand l'heure de payer sera venue et que la violence se retournera contre lui, il n'aura d'autre solution que d'accepter cette terrible justice, de bénir ce qui le débarrassera enfin de lui-même.
Dans sa postface, « L'insoutenable », Aymeric Patricot approfondit les questions que soulève ce roman choc, d'une noirceur fascinante. Quelle part d'humanité demeure quand le mal emporte une vie ? Quelle est cette zone de nous-mêmes d'où sortent les pires pulsions ? Il prouve ainsi, à la fois en confirmant qu'il est un des romanciers les plus puissants de sa génération et en se montrant capable de prolonger son travail sur le plan théorique, que la littérature demeure un des instruments les plus féconds de connaissance de l'humain.

L'auteur

Aymeric Patricot, 35 ans, a vécu quelque temps au Japon avant de devenir professeur de lettres. L'Homme qui frappait les femmes est son troisième roman.
Du même auteur : Azima la rouge (Flammarion, 2006), Suicide Girls (Léo Scheer, 2010), Autoportrait du professeur en territoire difficile (Gallimard, 2011).

Extrait

« Tout a commencé par des coups de fil anonymes : je restais suspendu, dans la pénombre, à percevoir au combiné des respirations douces, des respirations dont j'étais sûr qu'elles étaient féminines, et qui me faisaient beaucoup plus peur. J'y percevais de l'acharnement. Pour une fois, la violence d'un homme m'aurait semblé plus facile à affronter. Je ne me mettais pas en colère, persuadé que la personne en ressentirait du plaisir, mais surtout que ça l'encouragerait à aller plus loin.
Une nuit, j'ai perçu des frottements contre la porte d'entrée. Le coeur battant, je suis allé jusqu'à l'oeilleton, mais la nuit me cachait le spectacle. Je me suis assis dos contre la porte et les grattements ont repris. Je ne sais pas ce qui m'a retenu d'ouvrir la porte : peut-être la peur de couvrir de ridicule la femme qui se serait trouvée là, accroupie sur le paillasson. Peut-être aussi le plaisir de laisser grandir en moi les frissons qui me traversaient à chaque grattement, des frissons de terreur et de honte, des frissons qui me rappelaient combien j'étais maudit. »
critiques
Ce roman est étonnant, déroutant même. Et pourtant, il offre un regard passionnant, décapant et surtout totalement novateur sur celui qui frappe (...) Magnifiquement écrit. Chaque mot vous flagellant le corps.
Marie Lesobre
C'est aussi l'intérêt des livres que de susciter des émotions, aussi diverses peuvent-elles être. Celui d'Aymeric Patricot ne peut pas se lire de façon neutre.
Hervé Weill
Ce que Patricot saisit avec tant de justesse, c'est l'os qui perce à travers la peau sans l'ouvrir, les dents qui claquent contre le carrelage sans se briser et le pacte qu'un homme signe silencieusement avec le monde en ayant l'air de ne pas y toucher. Car perdre la raison peut tout à fait se produire sans un bruit.
Lauren Malka
Un roman qui touche à une plaie de notre société (...) Un roman court mais percutant.
Roland Françoise
Aymeric Patricot nous fait pénétrer ici, avec un style sombre et dérangeant, dans l'esprit d'un être entièrement dominé par des pulsions destructrices.
Elise David
Un roman fascinant et original qui dépeint admirablement les Forces du Mal et le côté obscur de notre inconscient (...) Un roman sans concession, ni faux-semblants.
Catherine Merveilleux
TGV Magazine
Ce roman évite magistralement l'écueil du racolage, comme celui de la complaisance. Il intrigue, plutôt, et séduit dès les premières lignes.
François Perrin
Aymeric Patricot signe un livre brillant, mi-fiction mi-essai.
Lauren Malka
Aymeric Patricot a la subtilité de ne jamais porter de jugement, il expose les faits, bruts, sauvages, primaires, et nous laisse seuls juges de cette chronique de la violence accomplie. A découvrir en fin d'ouvrage, un très intéressant essai, "L'insoutenable", où l'auteur y expose une sorte de manifeste très personnel sur l'art de l'écriture, qui nous aide à mieux comprendre les motivations de son roman.
Ce troisième roman d'Aymeric Patricot est le plus dense, le plus abouti. Le plus tendu, le plus sec aussi. La raison pour laquelle il dérange? Il touche à un sujet tabou (...) Il nous interroge sur la part maudite de l'individu et tente de percer le mystère de cette zone de nous-même d'où sortent les pires pulsions. La postface est remarquable.
Laurence Biava
Roman court et très bien écrit, maîtrisé (...) Ce roman, qui a sa juste place, tente d'apporter un éclairage sur les raisons de cette violence.
Yves Mabon
La force troublante du roman est la capacité de l'auteur à nous faire voir son récit par les yeux de son narrateur. Le style classique, musical, maîtrisé d'Aymeric Patricot participe à la force du livre, participe à créer une intimité entre le lecteur et le narrateur (...) "L'homme qui frappait les femmes" est un chant désespéré, humain et intemporel.
Un roman-choc qui bouscule les consciences (...) On ne peut absolument pas sortir indemne de cette lecture (...) L'écriture du roman est vive, rythmée, sans fioritures.
François Alquier
Sujet délicat donc, difficile, qui rebutera certains mais il serait dommage de passer à côté de cet auteur car il y a là un style certain, une véritable personnalité littéraire qui n'a sans doute pas fini de nous surprendre.
Philippe Chauveau
Vallée FM « Beth El-Vallée »
Les éditions Léo Scheer nous offrent de la douceur dans un monde de brutes avec "L'homme qui frappait les femmes" d'Aymeric Patricot.
Nathalie Zylberman
Aymeric Patricot, en signant son troisième roman, n'a donc pas choisi la facilité tant par le sujet que par les choix narratifs. Mais si un roman doit réveiller la conscience de son lecteur et le pousser à s'interroger, le pari est gagné.
Sylvie Legendre-Torcolacci
Extrêmement bien écrite, cette confession sans gants, ni refoulements a à la fois quelque chose du suranné dans le ton (...) Le texte se tient, dense et noir, et nous tenons là un roman de très grande qualité.
Yaël Hirsch
La Marne
Un livre condensé, très fort mais finement écrit.
Pascal Pioppi
Al Bayane
Aymeric Patricot approfondit les questions que soulève ce roman choc.
Omri Ezrati
Ce roman réaliste est implacable, puissant par son dynamisme
Hélène Cousin
Un ouvrage original et de grande qualité.
Dany Venayre
Un récit choc auquel on ne peut rester insensible !
Stéphanie Alcesilas
Immersion dans la tête d'un homme à la merci de ses pulsions les plus violentes. Frappant.
Un roman dérangeant qui a le don d'éclaircir certaines vérités qui sont difficiles à admettre (...) Aymeric Patricot prend le contre-point de vue sur la violence faite aux femmes. Il s'initie dans la tête d'un prédateur.
Hélène Cousin
La Sambre
Très noir, on n'en ressort pas indemne.
Nicolas Leclercq
Entre roman et analyse, c'est un livre qui éclaire et qui a surtout le mérite de s'attaquer à un phénomène de société millénaire à l'exponentielle. C'est très bien écrit, court, intense, sans voyeurisme, les mots sonnent juste.
Dominique Bouchard
Un superbe roman (...) à l'écriture très directe, qui peut choquer (...) Le roman de Patricot est peut-être l'une des plus belles découvertes de ce début d'année. On ne ressort pas indemne de cette lecture.
Omri Ezrati
Un roman à l'écriture soutenue, rythmée, qui peut souvent choquer. Patricot n'hésite pas, ne tourne pas autour du pot (...) Patricot nous décrit avec justesse cet homme.
Omri Ezrati
Ce roman nous révèle un homme sombre, cynique parfois dans sa vision des rapports avec l'autre, dépassé et aspiré par son propre traumatisme (...) Une spirale infernale dans laquelle le lecteur est autant happé que les personnages (...) A lire absolument !
David Assolen
Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en particulier ? "Le sentiment d'une certaine énergie, d'une certaine beauté du désespoir radical." Aymeric Patricot
Le roman de Patricot est peut être l'une des plus belles découvertes de ce début d'année. On ne ressort pas indemne de cette lecture. A lire absolument.
Omri Ezrati
rencontres
ÎLE DE RE
du 9 au 11 août 2013
Salon du livre
SAINT LOUIS
du 3 au 5 mai 2013
Salon du livre
LIMOGES
du 6 au 8 avril 2013
Salon du livre
PARIS 4ème
jeudi 21 février 2013
Librairie La belle Hortense
Brève lecture par l'auteur à partir de 20h00 Librairie LA BELLE HORTENSE 31 rue Vieille du Temple 75004 Paris
médias
jeudi 24 avril 2014
A l'écoute des livres
Roland Françoise
Chronique du livre Diffusion à 18h30
dimanche 26 mai 2013
Le Café des amis - Spéciale Salon du livre
Pierre Lajudie
Diffusion entre 14h00 et 16h00
dimanche 7 avril 2013
En direct du Salon
Sylvie Cler-Lailheugue
Direct de 11h20 à 11h30
mardi 2 avril 2013
Au fil des livres
Patrick Martinez
Chronique du livre Diffusion à 10h30
mercredi 27 mars 2013
Le livre du jour
Martial Portail
Chronique du livre offert à l'antenne Diffusion à 16h37
vendredi 22 mars 2013
En tous sens
Pascal Legros
Chronique de Nicole Raymond Diffusion à 11h45
mercredi 20 mars 2013
Cette année-là
Richard Gauthier
Diffusion entre 14h00 et 16h00
jeudi 14 mars 2013
Quartier du talent
Alain Blondel
Diffusion à 18h00
lundi 11 mars 2013
Démons et merveilles
Patrick Van Langhenhoven
Diffusion à 18h00
dimanche 10 mars 2013
Beth-El Vallée
Nathalie Zylberman
Livre cité dans le cadre du Salon du livre de Paris Diffusion entre 11h00 et 12h00
jeudi 7 mars 2013
Une minute pour un livre
Daria Bonnin
Diffusion à 15h50
dimanche 3 mars 2013
Sur invitation
Chantal de la Touanne
Chronique du livre par Gilles Paris Rediffusion de 13h30 à 14h00
dimanche 3 mars 2013
France Bleu Vaucluse tourne les pages
Nathalie Mazet
Chronique du livre par Gilles Paris Diffusion à 10h15
lundi 25 février 2013
Sur invitation
Chantal de la Touanne
Chronique du livre par Gilles Paris Diffusion de 18h30 à 18h55
lundi 25 février 2013
L'Ecritoire
Martine Digonnet
Chronique du livre Diffusion à 10h05
samedi 23 février 2013
Frédéric Koster
Chronique du livre Diffusion à 09h30
jeudi 21 février 2013
Les essentiels
Jean-Louis Ferrer
Chronique du livre Diffusion à 16h10
mardi 19 février 2013
Passeport Passion
Dominique Krauskopf
Chronique du livre Diffusion à 12h17
du 11 au 16 février 2013
Un livre, une nouveauté avec Mona FM
Frédéric Laquet
Annonce de l'opération : livre offert sur Internet Diffusion à 10h15 Livre à gagner sur Internet
dimanche 10 février 2013
Dimanche Culture
Finlay Salesse
Diffusion à 11h00 (heure de l'Ile Maurice)
du 7 au 9 février 2013
Un livre, une nouveauté avec Mona FM
Frédéric Laquet
Annonce de l'opération : livre offert sur Internet Diffusion à 10h15
mercredi 6 février 2013
Vous m'en direz des nouvelles
Jean-François Cadet
Direct de 09h30 à 10h00
mercredi 6 février 2013
Lahaie, l'amour et vous
Brigitte Lahaie
Direct 15h20 à 15h50
mardi 5 février 2013
Culture Sud
Marc Vincent
Chronique du livre Diffusion entre 18h00 et 19h00
lundi 4 février 2013
Le coup de coeur de France Bleu Orléans
Sébastien Doucet
Chronique du livre Diffusions à 08h10 et 13h50
lundi 4 février 2013
Traces de Lumière
Christian Malaplate
Chronique du livre Diffusion entre 08h30 et 10h00
mardi 15 janvier 2013
Nova book box
Richard Gaitet
Chronique et lecture d'extraits du livre Diffusion à 23h00