Gilles Paris
accueil agenda archives présentation contact

parution le mercredi 19 mai 2010

Régine Zylberberg

A toi Lionel, mon fils...
Récit

Editions Flammarion
21 € / 312 pages

Le livre

« Tu te souviens, Lionel, de cette nuit ? C'était au printemps. Tu étais revenu habiter chez moi pour quelque temps. Le premier soir, alors que tu venais d'arriver et que nous ne nous étions pas revus depuis sept ans, j'avais quitté la maison pour une soirée prévue de longue date, parée, bijoutée, coiffée. Sans voir que cela t'énervait, que tu voulais me parler. Lorsque je suis rentrée au petit matin, tu écrivais. Et j'ai sorti cette phrase idiote : " Tu dors ? " Alors, ce fut l'explosion. Tu m'as accusée de ne pas avoir changé, de m'intéresser plus à mes fringues et mes fêtes qu'à toi. Nous nous sommes engueulés comme jamais. J'aurai du rester, certes, mais que me reprochais-tu vraiment? De quoi moi, ta mère, étais-je coupable à tes yeux ?
Aujourd'hui, le temps a passé, tu n'es plus là et je voudrais te dire, enfin, qui je suis. Révéler ce que je n'ai jamais dévoilé, à toi ni à personne. Te parler de ma famille, de celle que j'ai essayé de créer autour de toi, des personnages marquants de ma vie, des boîtes que j'ai montées dans le monde entier, de ceux qu'on appelle désormais les “people”, princes de sang, princes de coeur, parfois aussi “princes monseigneur”. Je voudrai, pour toi qui terminais tes lettres en me disant "Attention, je suis jaloux", ôter enfin le masque et dévoiler mon vrai visage. Parce que s'il y a beaucoup d'évènements et émotions que tu sais déjà, je souhaite et dois te les raconter telles que je les ai vécues, perçues, avec mes mots, ma vision, te confier en somme ce que toi, souvent, tu ne voulais pas entendre. » Régine Zylberberg

L'auteur

De Belleville à Monte-Carlo en passant par New York et de nombreuses autres villes, il y a dans la vie de Régine autant de rêves que de privations, de paillettes que de déceptions, de créations, chansons (Les P'tits papiers, La Grande Zoa, Rue des Rosiers, Ouvre la bouche..., J'ai la boule au plafond) et films (Le Train, Les Ripoux) que de couleuvres, de Rolls que de gardes du corps, d'amour que de solitude. Mais sa boulimie de rire, chanter, faire la fête et aimer, son art de rendre réels ses rêves d'enfance, l'ont emporté. Même si continue de la hanter Lionel, son fils, décédé en 2006, le destinataire de cet ouvrage.
critiques
Des mots percutants de simplicité.
Pascal Pioppi
Ce n'est pas un roman, c'est une écriture surprenante (...) Dans ce livre, elle tente de révéler à son fils les non-dits, elle sait que ce sont eux qui détruisent et parfois construisent une vie, c'est ce qui lui est arrivée. Elle a choisit le côté face (...) Un livre qui peut vous donner des leçons de vie, qu'on peut paraître et être, qu'il faut un courage, ou un talent immense pour assembler les deux, sans dévoiler ses fêlures ni sa vulnérabilité.
Claudine Douillet
Fémitude
Un récit en forme de lettre ouverte à son fils avec qui elle peinait tant à communiquer mais qu'elle aimait profondément. Une ultime occasion de lui dire à quel point il comptait pour elle.
Magalie Guilpain
Le Courrier de l'Ouest
Leurs relations mère-fils ont été faites d'absence et de disputes. Ce bébé, qu'elle a eu à 17 ans, cet enfant, ce jeune homme, cet adulte, elle ne l'a pas vu grandir (...) Il reste l'amour de sa vie mais elle n'a pas su le lui dire, comme elle n'a pas su le comprendre. Elle ne parvient qu'aujourd'hui à le comprendre (...) Ces deux-là, pourtant, se ressemblaient trop pour ne pas se mordre. C'est elle qui le dit: Ils étaient deux fauves. A 80 ans, il n'empêche, il lui manque ce fils. Leurs engueulades aussi.
Yves Durand
Midi Libre
"J'ai écrit ce livre pour dire à Lionel qu'il était l'homme de ma vie. Ce sont des choses que j'ai toujours du mal à dire. Sans doute parce que quand j'étais gosse, on ne m'a jamais pris dans les bras. J'ai passé ma vie à ne pas ouvrir les placards pour me protéger du malheur et de la douleur. Et je me suis trompée. On peut avoir du succès, être célèbre, mais tout ça est éphémère. On ne restera qu'un nom sur une tombe." Régine Zylberberg
Laure Joanin
Charente Libre
Son dernier livre est une lettre d'amour à son fils unique, le journaliste Lionel Rotcage, mort en 2006. " Avec Lionel, nous étions très similaires. Il était sévère, très doué. Entre nous, il y avait beaucoup de non-dits, même si on se parlait et s'engueulait beaucoup. Les choses importantes et notre amour, on n'en parlait pas (...)J'aurais pu être parfaite si j'avais su dire à mon fils combien je l'aimais. " Régine Zylberberg
Diminique Garraud
Vie Pratique
Quand elle chante (...) ou quand elle parcourt le monde pour visiter ses boîtes de nuit, elle est Régine, tout simplement. Mais lorsqu'elle ouvre son coeur et dit à son fils disparu tout ce qu'elle n'a pas osé lui confier de son vivant, lorsqu'elle reconnaît ses erreurs et se les reproche, elle est Régine Zylberberg, une femme que la vie a gâtée, mais aussi tant meurtrie.
Véronick Dokan
En mai dernier, Régine publiait un pan de sa vie ignoré du grand public. Dans "A toi Lionel, mon fils...", la reine de la nuit entame un dialogue imaginaire avec son fils Lionel Rotcage, décédé d'un cancer en 2006. L'occasion de revenir sur les non-dits, d'évoquer ses longues nuits passées dehors avec la haute société et sans doute de crever l'abcès avec un fils qui ne la comprenait pas toujours.
Purepeople
Au-delà des paillettes et des mondanités, le vrai visage de Régine ne manque pas de profondeur... Une mince brèche dans la carapace, et voilà que s'échappe ce cri d'amour pour Lionel, son fils. Le dialogue bouleversant de lucidité avec Lionel, destinataire de cet "auto-portrait" et le franc-parler, le regard sans complaisance que porte Régine sur sa vie et le monde de l'argent, font de cet ouvrage un vrai témoignage.
Marie Chanet
De St Tropez à Miami, de New-York à Marrakech, elle conte sa manière de vivre, joue le grand jeu de la franchise, n'hésitant pas, à plus de 80 ans, à se donner en pâture à ceux qui la contestent. Difficile alors de ne pas l'aimer, grande gueule, forte tête, généreuse, courageuse, casse-cou. Cette lettre à son fils est d'abord une dette payée à elle-même.
Gilles Pudlowski
Mémoire des Arts
D'une franchise déconcertante, elle ne se ménage pas. Une écriture hâchée, nerveuse qui correspond à sa vie (...) Régine ne devra sa réussite qu'à sa détermination farouche, masquant ses déchirures sous un perpétuel sourire.
Alain Vollerin
Nous Deux
L'histoire d'une mère et de son fils qui n'ont jamais su se dire combien ils s'aimaient. Une conversation à fleur de peau...
Danielle Moreau
Point de Vue
De la nuit, elle est la reine absolue, sans que nul n'ose contester l'empire qu'elle a créé à force de travail et de talent. Et pourtant, elle a connu l'ultime blessure, la perte de son fils unique. Elle lui dédie un livre. Si plein d'amour.
Philippe Séguy
Ouest France (Rennes)
Son nouveau livre, "A toi Lionel, mon fils..." est une bouleversante missive à son unique enfant, Lionel Rotcage, disparu en 2006. Beaux et juvéniles sur la photo de couverture, on les dirait presque frère et soeur.
Pascale Monnier
Est Républicain
Un livre en forme d'autocritique: "il n'est pas facile de rouvrir des portes dont vous avez jeté les clés", confie Régine. Entre eux, les non-dits, "ces douleurs qui ne guérissent jamais", ont été si profonds qu'ils ont provoqué des ruptures (...) et autant de réconciliations. "Je l'aimais, je l'admirais profondément", assure-t-elle, en évoquant ce fils prodigue.
Michel Vagner
VSD
On l'aime ou on la déteste, mais elle est sans doute la mieux placée pour parler d'elle. "Je paie de fait d'avoir voulu être heureuse. J'ai verrouillé certaines portes de mon passé et j'ai jeté les clés. Mais quand j'ai rouvert ces portes, j'ai eu un sentiment de vide." Régine Zylberberg
Florence Belkacem
Têtu
Régine, ses petits papiers froissés... Amie de toujours des gays, elle a tout connu: succès, amour, amitié, argent... Dans un livre, elle laisse tomber le masque, dévoile une femme seule, une mère meurtrie. Elle enchaîne les mots, les phrases. Et les souvenirs coulent, clairs, limpides comme de l'eau. Ce livre, il y a des années qu'elle veut l'écrire. Il est comme "un exutoire", "une séance de rattrapage". (...) Derrière le cri posthume, l'appel déchiré d'une mère à un fils, la reine de la nuit éteint les dernières lumières, et se raconte.
Bertrand Deckers
Migros Magazine (Suisse)
Régine publie un livre de confidences, dédié à son fils décédé il y a quatre ans. "J'ai écrit pour définitivement ouvrir ce masque et cette carapace que je m'étais forgés. Ce n'est pas un livre de pardon, d'excuses, je suis très contente d'être comme je suis, rien ne me fera changer. Mais simplement, je peux me juger. Cela a pris beaucoup d'années, j'ai 80 ans." Régine Zylberberg
Virginie Jobé
Le Soir Magazine (Belgique)
"J'ai écris ce livre pour faire revivre mon fils. Lionel était un personnage extraordinaire, un grand journaliste et un humaniste. Je lui disais qu'il était l'homme de ma vie." Régine Zylberberg
Joëlle Smets
Sous le masque de cette figure emblématique de la Nuit et cette fulgurante ascension se cache en réalité une femme plus profonde (...) Dans son livre "A toi Lionel, mon fils...", elle révèle ce qu'elle n'a jamais confié à personne et ce qu'elle n'a jamais pu lui dire en face: son amour (...) Un livre confession très émouvant.
Catherine Merveilleux
Tribu Move
Derrière cette image d'argent, de rires et de fêtes se cachent les blessures d'une mère meurtrie par la perte de son fils, disparu il y a quatre ans. Une mère qui a laissé naître des malentendus qu'elle soulève aujourd'hui en livrant la propre histoire de sa vie, telle qu'elle l'a vécue! En se mettant ainsi à nue, elle écrit tout ce qu'elle n'avait jamais dit...
PatrickCourty et Thierry Benoit
Fémitude
Dans ce livre, Régine revient sur la famille qu'elle a essayé de créer autour de Lionel, sur les personnages qui ont marqué sa vie, sur les évènements qui les ont éloignés... La Régine des paillettes, des boîtes de nuit montre un autre visage.
Le Point
Régine fêtée au Jimmy's de Monte-Carlo le 4 juin. Dans la foule des danseurs plus ou moins chauves et des danseuses plus ou moins déshabillées, Régine rayonnait telle une petite fille ronde et rose. Elle avait, comme chaque soir depuis un demi-siècle, son beau monde à ses pieds légers. Elle portait une violette, contre laquelle aucune loi n'a encore été votée en France. Ni à Monaco. A minuit, elle a chanté "Les petits papiers" et "Le boa". Elle a finit à 6 heures du matin, alors que j'étais sur le point de me réveiller.
Patrick Besson
Ouest France (Le Mans)
Avez vous voulu écrire ce livre comme une thérapie? "Ce n'est pas une thérapie volontaire. J'ai voulu clarifier tous les non-dits entre mon fils et moi. Et c'est aussi un retour sur ma jeunesse, sur mon refus de voir certaines personnes comme ma mère, refus que je regrette encore aujourd'hui. Et quand on écrit cela, on le sort de soi; alors, écrire m'a apaisée de certaines choses, mais mon fils reste près de moi et même si je ne suis pas mystique, l'âme de mon fils est là et avec ma petite-fille Daphné, sa fille, on parle de lui, on pleure, on rit." Régine
Nicole Ballon
Nord Est Hebdo
Un livre poignant.
Le Parisien
Régine revient dans cet ouvrage sur un parcours de vie exceptionnel. Pour tous ses fans mais aussi tous ceux qui ont envie de mieux connaître cette femme aux multiples facettes.
Nice Matin
Une confession sincère de la Reine de la nuit. Pleine d'humilité, elle étonne dans le rôle de l'écrivain.
Anne-Claire Hillion
Dans son livre, Régine décrit les rapports difficiles avec son fils et livre tous ces non-dits qui provoquent des blessures et des douleurs irrémédiables (...) C'est émouvant, parfois drôle, parfois triste mais toujours honnête et sincère.
Françoise Bachelet
Actualité Juive
Régine mène avec courage une tentative de décryptage dans laquelle, en apostrophant l'"homme de sa vie", elle évoque une relation mère-fils partagée entre l'amour et la haine.
Carol Binder
Régine a voulu prendre la plume pour mettre à plat les non-dits et raconter sa folle vie, pour rappeler ses choix et ses maladresses qui ont creusé le fossé entre elle et Lionel (...) Consciente de la difficulté du deuil, elle a voulu avec se livre lui rendre un dernier hommage. Pas un adieu, juste un au revoir. Ne ratez pas la lecture de ce livre.
La Dernière Heure (Belgique)
Un livre autobiographique adressé à son fils, décédé en 2006: "A toi Lionel, mon fils...". La chanteuse, actrice et jet-setteuse avant l'heure se dévoile, dans une longue confession à son enfant disparu. Qui étaient ses parents, d'où vient-elle, comment a-t-elle vécu son ascension dans le monde? Régine dit tout...
Isabelle Monnart
L'Observateur (Beauvais)
Dans son nouveau livre "A toi Lionel, mon fils...", Régine tombe le masque de plumes et de paillettes pour livrer un émouvant tête à tête avec son fils disparu en 2006. Des livres sur sa vie pleine de paillettes, de fêtes, de clubs, de chansons, de rencontres, Régine en a déjà écrits. Mais celui-ci n'a rien à voir avec les autres. Bien sûr, elle se raconte une nouvelle fois mais surtout, elle rend hommage à son fils disparu il y a quatre ans. Et elle tombe une partie du masque. Elle se raconte avec ses blessures, sa culpabilité, sa formidable envie de vivre aussi, sa vision de la "famille".
Patricia Haute-Pottier
Urban TV (Strasbourg)
- En deux mots la raison de votre livre. "Mon fils était un personnage qui ne laissait que peu de gens indifférents; c'était un journaliste qui touchait à tout avec un sacré caractère, comme moi (les chiens ne faisant pas des chats) (...) Ce livre c'est le deuil que je fais seulement maintenant. La préface de ce livre, c'est un portrait que Lionel a fait pour moi quelques années auparavant" (...) "L'absence de ce fils qui "meublait" mon univers, mes pensées, que ce soit en période de gaieté ou de drame, me pèse, j'aurais aimé qu'il soit là, même si c'eût été pour "s'engueuler" jour et nuit; il serait là." Régine Zylberberg
Lionel Beaudoin
France Inter
La qualifier de femme d'affaire ou bien même d'actrice serait bien trop réducteur. Non. Plus que cela, Régine est la témoin d'une époque. Elle publie cette année une autobiographie, "A toi Lionel, mon fils...". Les mémoires de Régine dans cette correspondance fictive avec son fils Lionel, mort en 2006.
Yves Calvi
Journal de la Marne (Meaux)
Régine a marqué toute une génération. Artiste polyvalente, directrice de bon nombre de clubs privés dans le monde entier, novatrice dans le monde de la nuit, écrivain... mais avant tout femme respectable et respectée. Avec beaucoup de douceur, Régine nous a accueillis dans son bel appartement parisien au milieu de photos, de souvenirs qui ont jalonné sa vie riche en rencontres humaines. Avec sa gouaille personnelle mais aussi une tendresse à fleur de peau, cette "baroudeuse" de la vie a joué de son charme naturel pour une interview basée sur la convivialité et le respect. Régine continue d'être dans nos "Petits papiers".
Pascal Pioppi
Le Figaro
Elle a tout fait à l'envers: vécu la nuit et attendu d'être octogénaire pour prendre le temps de parler à son fils. Aujourd'hui encore, ivre de lumière, elle pose devant les photographes, répond aux interviews. Jamais rassasiée. Régine reçoit à la Villa, restaurant lounge de l'avenue Friedland, pour la sortie de son livre autobiographique. Elle a beaucoup pleuré pour l'écrire: lendemains de fête. Régine à l'oeil, un mot pour chacun. On sent la patronne de boîte, fût-elle de nuit, la veilleuse attentive (...) La nuit porte conseil. Elle livre des réflexions de moraliste, de dame de bonne compagnie. Sa vie fut un songe éveillé. Elle est devenue riche, célèbre, a inventé les DJ, fait danser la planète entière (...) La nuit finit toujours par se lever. Quand son fils lui a annoncé qu'il avait un cancer, il était trop tard pour mettre de l'eau dans son vin. Il était en colère. Elle ne l'a pas vu vivre, elle l'a vu mourir: c'est le monde à l'envers. Elle a jeté ses cendres dans la Seine pour qu'elles continuent à danser.
Bertrand de Saint Vincent
Télé 7 jours
Entre son fils Lionel et elle, ce fut un amour de feu, aux querelles incendiaires et aux chaleureuses retrouvailles. Une passion consignée dans ce livre courageux, où Régine revient aussi aux sources de sa vie ... sa rage de vivre, de danser, de réussir.
France Cavalié
France Soir
La "reine de la nuit" rend hommage à son fils, Lionel Rotcage, disparu en 2006, dans un témoignage sans concession. Régine a pris la plume pour dissiper les non-dits et raconter sa folle vie, pour rappeler ses choix et ses maladresses qui ont creusé le fossé entre elle et Lionel(...) Consciente de la difficulté du deuil, elle a voulu avec ce livre lui rendre un dernier hommage. Pas un adieu, juste un au revoir.
Julien Bisson
Dans cette longue lettre destinée à son fils unique mort en 2006, Régine laisse tomber le masque, derrière lequel, depuis toujours elle s'est protégée, l'armure étanche qui cachait ses fêlures. Femme entière mais pudique, dévorant la vie à pleines dents mais habitée de souvenirs douloureux, aussi exigeante vis à vis d'elle-même que des autres, Régine cherche à comprendre les relations tumultueuses, passionnelles, difficiles et douloureuses qu'elle a vécu avec son fils. Dans ce texte à la fois personnel et universel, elle analyse la difficulté de communication au sein d'une famille où la pudeur bloquait les mots d'amour et où les non-dits creusèrent des fossés impossible à combler. Récit catharsique, cette lettre écrite pour son fils disparu permet d'exprimer pour elle, tout ce qu'elle aurait voulu lui dire et qu'il ne voulait pas entendre. Bouleversant.
C'est à une sorte de biographie-confession que se livre Régine dans cet ouvrage "A toi Lionel, mon fils...": ses racines juives-polonaises, son parcours, ses vies (femme d'affaires, chanteuse,...), ses rencontres, ses émotions. Elle parle aussi de ses relations tumultueuses avec Lionel Rotcage, son fils unique... Au final, on se demande si, pour Régine, ce livre où elle s'évertue à révéler qui elle est à un Lionel disparu, ne tient pas lieu de katharsis au soir de sa vie? Régine sortirait-elle enfin de la nuit pour mieux nous apparaître ... plus lumineuse?
Nicole Salez
Nice Matin
Elle a ouvert les portes de la nuit aux Kennedy, Pompidou, Ava Gardner, Rudolf Nureyev, Steve McQueen, Brigitte Bardot, entretenu avec la Côte d'Azur une histoire d'amour de quarante ans, exporté son enseigne dans le monde entier, de New York à Kuala Lumpur en passant par Istanbul, Rio, le Caire, Genève... Du balcon de sa vie trépidante, Régine contemple désormais la nuit tombante. Dans un livre bouleversant, elle se confie à son fils Lionel, journaliste emporté par la maladie, avec qui elle était en perpétuel conflit. Elle se révèle enfin à lui, dans son amour et dans ses regrets.
Jean-Marc Raffaelli
La Sambre
Dans ce livre, Régine s'adresse directement à son fils, avec son coeur et des mots directs. Elle se sent coupable de ne pas avoir senti qu'au-delà des insultes et des drames, il y avait des non-dits et que ce sont là des douleurs qu'on ne peut jamais effacer. Un livre poignant.
Nicolas Leclercq
La Marne
"A toi Lionel mon fils...", un ouvrage prenant, écrit avec le coeur bien entendu mais aussi avec les tripes par la dame de la nuit. Régine, femme de tête mais aussi de coeur a laissé parler ce dernier dans cet ouvrage qui a le mérite de rester digne, profondément humain. Point de déballage malsain mais juste une mère qui murmure à l'oreille de son fils Lionel, les mots d'amour qui n'ont pas été prononcés. Ce livre est fort, prenant, pudique et révélateur de la vraie personnalité de cette artiste nature. Un livre vrai... comme cette femme profondément attachante.
Pascal Pioppi
Midi Libre (Montpellier)
Une mère meurtrie. La mort de son fils Lionel Rotcage, le 26 septembre 2006, lui a donné le courage de revoir le film de sa vie à 80 ans passés. C'est à son cher disparu, emporté par un cancer, qu'elle s'adresse en priorité. Entre eux, ce fut la guerre des coeurs malheureux. Une sorte de "Je t'aime, moi non plus".
Jean-Claude Lamy
Le Quotidien (Luxembourg)
Un livre bouleversant. Une longue lettre dans laquelle Régine écrit une déclaration d'amour à son fils, mort en 2006. Ce fils doué, tant aimé. Tant mal aimé...
Serge Bressan
Dernières Nouvelles D'Alsace
Si elle a conscience de ne pas avoir été une "mère classique", Régine estime qu'elle a toujours été présente dans les moments douloureux que traversait son fils. "Les non-dits sont des douleurs qui ne guérissent jamais", souligne-t-elle. Et chez ces deux-là, les non-dits ont été très nombreux.
Jean-Pierre Dahl
Le Figaro
Dans "A toi Lionel, mon fils...", elle évoque l'amour qu'elle lui portait, même si, entre eux, les mouvements d'humeur ont été plus nombreux que les moments de paix (...) Elle a choisi de parler d'elle sans pudeur, pour la première fois. Elle avoue ainsi avoir toujours pris le soin de dissimuler derrière un masque, les fêlures de sa vie.
Jacques Pessis
Libération
Tout le monde ne sait pas à quel point Régine est une héroïne de roman. Un livre le rappelle, complétant et amendant les volumes antérieurs de celle qu'afflige son titre envié de "reine de la nuit". "A toi Lionel, mon fils..." est l'adresse de cette mère dans le siècle, Régine Zylberberg, à son enfant unique mort en 2006, dont la vie, non moins extravagante, reste à écrire. Entre émoi et gouaille, Régine reine mère de feu-Lionel remet littéralement leurs destins croisés en scènes.
Bayon
France 5
A la tête d'un véritable empire de la fête jusqu'en 2004, celle qui a régné de main de maître sur une vingtaine de clubs et discothèques huppées à travers le monde revient sur sa prolifique carrière aux côtés des plus célèbres noctambules.
Alessandra Sublet
Le livre se lit de façon haletante, on vit chaque instant de ce récit avec force et intensité. Un livre pudique et empreint d'une grande sensibilité qui est tout à la fois un authentique témoignage, et un profond chant d'amour! Un récit poignant et magnifique!
David Assolen
Voici donc le cri d'amour d'une mère pour un fils disparu. On ne peut la juger mais la vie de cette femme est bluffante car une volonté farouche et inébranlable l'anime depuis des lustres. Régine raconte à son fils mort d'un cancer, sa vie avec beaucoup d'allant. C'est tantôt drôle, tantôt triste, tantôt poignant, tantôt juste bref une vie fortement mouvementée qui se déroule. Cette existence est tout à fait palpitante et même si Mademoiselle Régine peut agacer (...), elle a tout de même fait quelque chose de sa vie: entrepreneuse internationale, propriétaire de night-clubs, illuminant pendant des années les nuits parisiennes, chanteuse, actrice,... On ne peut que saluer, applaudir et admirer.
Fabrice de Rotrou
Ode d'amour d'une mère à son fils trop tôt disparu, ce livre nous dévoile une Régine bouleversante qui se met à nu et se livre entièrement. Ces pages forment la lettre qu'elle adresse à Lionel, disparu en 2006, lettre qu'elle ne lui a pas écrit auparavant, mots qu'elle n'a pas dit avant et on sent, on devine qu'elle porte le poids de ce non-dit. Elle tient, au delà de la mort, à lui révéler qui elle est réellement.
Moïse Rahmani
Ici Paris
Si Régine a eu plusieurs vies, elle n'a eu qu'un homme dans sa vie: son fils, Lionel Rotcage. C'est pour lui que la chanteuse et femme d'affaires a repris la plume. "A toi Lionel mon fils..." est le titre de ce nouveau livre dans lequel elle retrace son parcours tumultueux et ses relations non moins orageuses avec ce fils tant aimé.
Alexandre Le Bourzech
France Dimanche
Aujourd'hui dans une autobiographie, "Régine Zylberberg: A toi Lionel, mon fils...", c'est une femme blessée, qui adresse à ce garçon, la plus belle des déclarations d'amour. Elle lui révèle ce qu'elle n'a jamais dit, ni à lui ni à personne, lui raconte son histoire, ses racines, ôte le masque. A 80 ans, elle lui parle enfin comme elle n'a pas pu ou su le faire auparavant. Comme elle ne le fera plus jamais car cet homme tant aimé est mort d'un cancer en septembre 2006. Une disparition qui hante Régine tout au long de ces pages qu'elle lui dédie.
Laurence Delville
rencontres
LEVALLOIS PERRET / LA WIZO
dimanche 10 octobre 2010
Salon du livre
SAINT TROPEZ
mercredi 21 juillet 2010
Librairie du Port
Signature de 11h00 à 14h00 et de 18h00 à 20h00 A la bibrairie du Port 11 rue des Commerçants 83990 Saint Tropez
LE MANS
vendredi 18 juin 2010
Librairie Doucet
Rencontre à partir de 17h00 suivie de dédicace 66 avenue du Général de Gaulle 72000 Le Mans
PARIS
mercredi 9 juin 2010
Cocktail et culture
Signatures de 19h30 à 21h30 au Cercle National des Armées 8 place Saint Augustin 75008 Paris
BELGIQUE
dimanche 6 juin 2010
Librairie Candide ( 1er niveau )
Signatures de 17h30 à 18h30 Place Georges Brugmann 2 / 1050 Ixelles, Belgique
Bruxelles
dimanche 6 juin 2010
Librairie Filigranes
Signatures de 15h00 à 17h00 Avenue des arts, 39-40 1040 Bruxelles
STRASBOURG
vendredi 28 mai 2010
Salle Mozart / Librairie Kleber
Salle Mozart 29 rue des Serruriers 67000 Strasbourg Déjeuner rencontre de 13h15 à 14h15 avec dédicaces animée par Jean-Luc Fournier(Agence de Presse Strasbourgeoise) Conférence de 17h30 à 19h00 animée par Jean-Luc Fournier(Agence de Presse Strasbourgeoise)avec dédicaces 1 rue des Francs Bourgeois 67000 Strasbourg
médias
lundi 10 janvier 2011
Vivacité
Régine Dubois
(Extrait de l'interview) Diffusion entre 18h00 et 19h00
jeudi 11 novembre 2010
Là où je t'emmènerai
Régine évoque Astana Kazakhstan Diffusions à 19h45 et 20h45
jeudi 11 novembre 2010
Là où je t'emmènerai
Régine évoque Astana Kazakhstan Diffusions à 8h55 et 22h55
jeudi 11 novembre 2010
Là où je t'emmènerai
Régine évoque Astana Kazakhstan Diffusions à 19h30 et 20h45
samedi 6 novembre 2010
Des livres et vous
Claudine Bugat
Rediffusion à 10h30
lundi 1 novembre 2010
Des livres et vous
Claudine Bugat
Rediffusion à 18h30
dimanche 24 octobre 2010
Chabada
Daniela Lumbroso
Diffusion à 16h00
samedi 16 octobre 2010
Vivacité
Régine Dubois
(Extrait de l'interview) Diffusion entre 18h00 et 19h00
vendredi 8 octobre 2010
Là où je t'emmènerai
Régine évoque Astana Kazakhstan Diffusions à 19h30 et 20h45
vendredi 8 octobre 2010
Là où je t'emmènerai
Régine évoque Astana Kazakhstan Diffusions à 8h55 et 22h55
vendredi 8 octobre 2010
Là où je t'emmènerai
Régine évoque Astana Kazakhstan Diffusions à 19h45 et 20h45
lundi 4 octobre 2010
Pause Littéraire
Jean-Jacques Biton
Diffusion à 10h00
lundi 27 septembre 2010
Vivacité
Régine Dubois
(Extrait de l'interview) Diffusion entre 18h00 et 19h00
mardi 21 septembre 2010
La fabrique de l'histoire
Emmanuel Lorentin
Reportage de Emmanuelle Polle Diffusion entre 9h00 et 10h00
mardi 21 septembre 2010
Là ou je t'emmènerai
Régine évoque Astana Kazakhstan Diffusions à 8h55 et 22h55
mardi 21 septembre 2010
Là où je t'emmènerai
Régine évoque Astana Kazakhstan Diffusions à 19h30 et 20h45
mardi 21 septembre 2010
La où je t'emmènerai
Régine évoque Astana Kazakhstan Diffusions à 19h45 et 20h45
samedi 18 septembre 2010
Là ou je t'emmènerai
Régine évoque Astana Kazakhstan Diffusions à 20h50
lundi 6 septembre 2010
Vivacité
Régine Dubois
(Extrait de l'interview) Diffusion entre 18h00 et 19h00
vendredi 3 septembre 2010
Parole de stars
Philippe Lacroix
Diffusion à 19h00
vendredi 27 août 2010
Chroniques et rubriques estivales
Henri Dubreuil
Livre chroniqué et offert à l'antenne dans le cadre du partenariat d'été Diffusion de 11h30 à 12h00
jeudi 26 août 2010
Grégory Heluy
Chronique du livre dans le cadre du partenariat d'été Diffusions à 8h45 et 17h45
mardi 24 août 2010
« Les livres de l'été »
Nathalie Mazet
Interview de Gilles Paris Dans le cadre du partenariat d'été Diffusion à 10h40
du 16 au 21 août 2010
Le grand bain
Présentateurs différents selon la journée
Jeu où sera offert et chroniqué le livre Diffusion entre 7h00 et 19h00
samedi 7 août 2010
Toute la musique qu'on aime
Nikos Aliagas
(Enregistement le 8 Juin à Saint Tropez) Diffusion à 20h45
vendredi 30 juillet 2010
Grégory Heluy
Chronique du livre dans le cadre du partenariat d'été Diffusions à 8h45 et 17h45
jeudi 29 juillet 2010
Le grand forum
Isabelle Bresse
Direct de 21h00 à 22h00
mercredi 28 juillet 2010
Un livre dans la valise
Elsa Charbit
Diffusion à 8h30 Rediffusion à 10h00 et 13h05
mardi 27 juillet 2010
« Les livres de l'été »
Nathalie Mazet
Interview de Gilles Paris Dans le cadre du partenariat d'été Diffusion à 10h40
samedi 24 juillet 2010
Des livres et vous
Claudine Bugat
Diffusion à 10h30
vendredi 23 juillet 2010
Les livres de l'été
Bérénice Bellanger
Direct de 17h35 à 17h40
jeudi 22 juillet 2010
Le livre de l'été
Marie-Ange Pinelli
Rediffusion de l'interview et deux livres offerts à l'antenne dans le cadre du partenariat d'été. Diffusions à 9h45 et 17h50
mardi 20 juillet 2010
Plus si affinités
Laurent Bonnefoy
Chronique du livre offert à l'antenne dans la cadre du partenariat d'été Diffusion à 17h00
mardi 20 juillet 2010
le direct
Cédric Frémi
Direct de 17h45 à 17h48
lundi 19 juillet 2010
Gérard Klein
Gérard Klein
Diffusion à 15h50
lundi 19 juillet 2010
Des livres et vous
Claudine Bugat
Diffusion à 18h30
dimanche 18 juillet 2010
Passé/Présent
Jean-François Kovar
Diffusion à 16h00
jeudi 15 juillet 2010
Passé/Présent
Jean-François Kovar
Diffusion à 9h00
mercredi 14 juillet 2010
Les livres de l'été
Jean-Louis Ferrer
Chronique du livre Diffusion à 10h50 et 17h50
mardi 13 juillet 2010
Chroniques et rubriques estivales
Henri Dubreuil
Livre chroniqué et offert à l'antenne dans le cadre du partenariat d'été Diffusion de 11h30 à 12h00
mardi 13 juillet 2010
Le masque et les palmes
David Abiker
Diffusions à 5h47, 7h42, 12h20, 14h12, 18h20, 21h27 et 23h57
lundi 12 juillet 2010
l'Eté en pente douce
Guillaume Erner
Diffusion entre 09h00 et 10h00
lundi 12 juillet 2010
Les matins de Ruiz
Alexandre Ruiz
Diffusion entre 9h30 et 11h00
du 5 au 11 juillet 2010
La récré de 11h00
Olivier Malcurat
Livre chroniqué et offert à l'antenne Diffusion à 11h00
lundi 5 juillet 2010
Grégory Heluy
Chronique du livre dans le cadre du partenariat d'été Diffusions à 8h45 et 17h45
du 5 au 10 juillet 2010
Mon Deauville à moi
Rodolphe Baudry
Diffusions à 8h40 et 16h15
dimanche 4 juillet 2010
En toutes lettres
Marie-Josée Ollivier & Denys Ezquerra
Diffusions entre 20h00 et 21h00
lundi 28 juin 2010
Passions
Adrien Mangano
Livre chroniqué et offert à l'antenne Diffusion à 09h50
lundi 28 juin 2010
En toutes lettres
Marie-Josée Ollivier & Denys Ezquerra
Diffusions entre 11h00 et 12h00
dimanche 27 juin 2010
La pyramide des cultures
Jacques de Bono
Rediffusion à 17h00
jeudi 24 juin 2010
La pyramide des cultures
Jacques de Bono
Diffusion à 17h00
jeudi 24 juin 2010
Le livre du jour
Marie-Ange Pinelli
Diffusions à 9h50 et 17h40
jeudi 24 juin 2010
Ivres de livres
Claire Bondy
Diffusion de 13h00 à 13h30
jeudi 24 juin 2010
On fait le plein
Vincent Cerutti
Diffusion à 16h55
jeudi 24 juin 2010
Le père Kalloteur
Thierry Kallo
Diffusion de 16h40 à 17h30
mercredi 23 juin 2010
On fait le plein
Vincent Cerutti
Diffusion à 15h00
mardi 22 juin 2010
On fait le plein
Vincent Cerutti
Diffusion à 12h45
lundi 21 juin 2010
C'est nouveau, c'est pour vous
Emmanuelle Wiener
Diffusion à 11h10
lundi 21 juin 2010
On fait le plein
Vincent Cerutti
Diffusion à 10h10
du 21 au 26 juin 2010
« Petites histoires pour grandes chansons »
Emmanuelle Wiener
Dans le cadre du partenariat d'été Passage de l'interview et livre offert à l'antenne Diffusion à 16h40
dimanche 20 juin 2010
Pluriel
Gabriel Aubert
Diffusion à 12h10
dimanche 20 juin 2010
Entre deux lignes
Franck Bisch
Chronique du livre Diffusion à 14h00
dimanche 20 juin 2010
On fait le plein
Vincent Cerutti
Diffusion à 00h50
dimanche 20 juin 2010
« Miroirs des Ondes - Actu littéraire »
Mario Nahmias
Diffusion à 10h15
dimanche 20 juin 2010
On repeint la musique
Serge Poezevara avec Danielle Moreau et Fabien Lecoeuvre
Diffusion de 14h00 à 16h00
samedi 19 juin 2010
On fait le plein
Vincent Cerutti
Diffusion à 21h00
samedi 19 juin 2010
Passions
Adrien Mangano
Rediffusion à 8h45
vendredi 18 juin 2010
On fait le plein
Vincent Cerutti
Direct de 19h00 à 20h30 Rediffusion à 23h05
vendredi 18 juin 2010
Good Morning
Laurent Poznantek
Diffusion à 8h45
vendredi 18 juin 2010
Pluriel
Gabriel Aubert
Diffusion à 10h10 et 23h10
mercredi 16 juin 2010
Tout et son contraire
Philippe Vandel
Diffusions à 6h23, 9h40, 11h10, 13h40, 15h10, 17h22, 22h24 et 23h50
mercredi 16 juin 2010
« Miroirs des Ondes - Actu littéraire »
Mario Nahmias
Diffusion à 19h15
mardi 15 juin 2010
Les matinales
Sandrine Sebanne
Direct de 11h15 à 12h00 (seule invitée)
mardi 15 juin 2010
Passions
Adrien Mangano
Diffusions à 8h45 et 14h45
lundi 14 juin 2010
Train de nuit
Didier Boulot
Chronique du livre Diffusion à 20h20
lundi 14 juin 2010
A l'air libre
Ronan Manuel
Chronique du livre Diffusion à 18h35
du 14 au 19 juin 2010
L'heure de la sortie
Laurent Pascal
Livre chroniqué et offert chaque jour à l'antenne Diffusion à 18h50
lundi 14 juin 2010
L'heure de la sortie
Laurent Pascal
Direct de 17h10 à 17h15
dimanche 13 juin 2010
« Strasbourg pilote littérature »
Solange Chouchana
Diffusion à 21hOO
dimanche 13 juin 2010
« Beth-el Vallée »
Nathalie Zylberman
Direct de 11h30 à 11h50
vendredi 11 juin 2010
Rien n'est joué !
Madeleine Caboche
Direct de 10h00 à 11h00
jeudi 10 juin 2010
« Et si c'était ça le bonheur »
Faustine Bollaert
Interview de Lionel Teixeira Diffusion à 15h00
jeudi 10 juin 2010
50° Nord TV
Eric Russon
Diffusion à 19h50
mardi 8 juin 2010
« Strasbourg pilote littérature »
Solange Chouchana
Diffusion de 11h00 à 11h30
lundi 7 juin 2010
Beau fixe
Jean-Michel Zecca
Direct de 8h30 à 11h00
dimanche 6 juin 2010
Escapades Musicales
Marie-Laure Chardon
Chronique du livre Diffusion à 14h00
vendredi 4 juin 2010
Frédéric Koster
Chronique du livre Diffusions à 9h20 et 12h20
jeudi 3 juin 2010
Nonobstant !
Yves Calvi
Diffusion à 17h00
mardi 1 juin 2010
Les livres de Marie
Marie-France Ravel
Chronique du livre Diffusion de 9h10 à 9h30
lundi 31 mai 2010
Escapades Musicales
Marie-Laure Chardon
Chronique du livre Diffusion à 19h00
lundi 31 mai 2010
Le fou du roi
Stéphane Bern
Direct de 11h00 à 12h30
lundi 31 mai 2010
L'univers poétique de Paul Valéry
Christian Malaplate
Chronique du livre Diffusion entre 8h30 et 10h00
dimanche 30 mai 2010
C'est quoi ce bordel !
Laurent Baffie
Diffusion à 11h00
dimanche 30 mai 2010
« Culture sud »
Marc Vincent
Chronique du livre Diffusion entre 18h00 et 19h00
samedi 29 mai 2010
50 minutes Inside
Nikos Aliagas et Sandrine Quetier
Diffusion du reportage de Christophe Beaugrand à 18h50
vendredi 28 mai 2010
Le Magazine de la santé
Michel Cymes et Marina Carrère d'Encausse
Chronique de Gérard Collard Diffusion à 13h40 et 19h00
vendredi 28 mai 2010
C'est vous sur 20
Lionel Augier
Diffusions à 18h30, 19h30, 20h30, 21h30, 22h30, 23h30
jeudi 27 mai 2010
Le livre du jour
Martial Portail
Livre chroniqué et offert à l'antenne Diffusion à 17h10
jeudi 27 mai 2010
Le grand Journal
Michel Denisot
Direct de 19h45 à 20h45
mercredi 26 mai 2010
vos Sorties
Eric vial
Chronique du livre et annonce la rencontre avec Régine Zylberberg à la librairie Kléber
mercredi 26 mai 2010
On va s'gêner
Laurent Ruquier
Diffusion de 18h00 à 18h30
mardi 25 mai 2010
Morandini !
Jean-Marc Morandini
Direct de 19h00 à 19h40
mardi 25 mai 2010
Le père Kalloteur
Thierry Kallo
Annonce de le venue de Régine à Strasbourg Diffusion de 16h40 à 17h30
du 24 au 29 mai 2010
Carré VIP
Ghyslain Rouanet
Diffusion à 09h40
du 24 au 29 mai 2010
Cette année là
Nathalie Milion
Livre chroniqué et offert à l'antenne Diffusion de 14h00 à 16h30
dimanche 23 mai 2010
Laissez-moi dormir
Michael Pachen
Diffusion à 09h10
dimanche 23 mai 2010
Que font-ils le dimanche ?
Bernard Poirette
Diffusion à 7h20
jeudi 20 mai 2010
Bonjour chez vous
Sylvie Resmond
Chronique du livre Diffusion à 14h20
jeudi 20 mai 2010
La tête dans les étoiles
Laurent Boyer
Direct de 14h30 à 16h00
jeudi 20 mai 2010
18h30 aujourd'hui
Samuel Letienne
Direct à partir de 18h28
mercredi 19 mai 2010
« C à vous »
Alessandra Sublet
Direct de 19h30 à 20h00
mercredi 19 mai 2010
Zéro Info
Karl Zéro
Direct de 20h38 à 20h53
mercredi 19 mai 2010
Le studio Europe 1
Michel Drucker et Wendy Bouchard
Diffusion à 19h00
mercredi 19 mai 2010
Passion Classique
Olivier Bellamy
Diffusion à 18h00
mercredi 19 mai 2010
Passion Classique
Olivier Bellamy
Diffusion à 0h00
mardi 18 mai 2010
Lire en Béarn
Eric Dreux
Chronique du livre Diffusion à 7h58
mardi 18 mai 2010
Vie privée, vie publique, l'hebdo
Mireille Dumas
Rediffusion à 0h00
vendredi 14 mai 2010
Vie privée, vie publique, l'hebdo
Mireille Dumas
Diffusion à 23h00