Jessica L. Nelson
Tandis que je me dénude


Roman
Editions Belfond
jeudi 13 août 2015

237 / pages 16,50€

Le livre

« Et si en revêtant un masque on en disait plus sur soi parce que, enfin, on se sent libre ? »
Elle ne se dénude pas vraiment. Elle garde tous ses vêtements. Et pourtant, devant les caméras, cet auteur d'un premier roman aura l'impression d'être à découvert. Que tous – les invités du plateau, l'animateur, les téléspectateurs, le public ou encore son attachée de presse dans les coulisses – auront exploré la moindre parcelle de son corps et de son intimité, sans bienveillance aucune... Alors elle se fissure de l'intérieur, en direct. Et, tandis qu'elle s'effondre et se débat contre elle-même, consciente qu'elle est sans doute son pire ennemi, c'est son histoire qui se construit en un redoutable puzzle à mesure que se déconstruit son être. Le regard de l'autre, le décalage entre l'image qu'on a de soi et le reflet qui nous est renvoyé, voilà l'ennemi – dont on sous-estime la puissance. Tandis que je me dénude est le roman choral d'une société surmédiatisée, qui surexpose l'intimité pour mieux la nier. Unité de temps et de lieu pour un drame contemporain sur la pudeur, l'image, l'indécence et le harcèlement.

L'auteur

Jessica Nelson est l'auteur de nouvelles, d'un essai, Tu peux sortir de table (Fayard, 2008), et de Mesdames, souriez (Fayard, 2005 ; bourse Lagardère). Longtemps conseiller littéraire et chroniqueuse sur TF1 (Vol de nuit, Au Field de la nuit), elle a cofondé le prix de la Closerie des Lilas en 2007 et les éditions des Saints Pères en 2012. Tandis que je me dénude est son deuxième roman.
© com 3 pom