Shakespeare à Venise


Beau livre
Editions Diane de Selliers
samedi 28 octobre 2017

285 euros (prix de lancement jusqu'au 31 janvier 2018) - prix définitif : 330 euros

Le Livre

Infos Techniques
2 volumes reliés sous coffret de luxe, illustrés, au format 24,5 x 33 cm.

-320 pages pour Le Marchand de Venise et 352 pages pour Othello 250 illustrations Parution le 28 octobre 2017. Prix de lancement (jusqu'au 31 janvier 2018) : 285€ prix définitif : 330 €

Les textes

Les textes intégraux d'Othello et du Marchand de Venise en anglais et en français, illustrés par la peinture de la Renaissance à Venise et de sa sphère d'influence (xve-xviie siècles),
accompagnés d'analyses et de commentaires.

La traduction, la préface et les introductuions

° La traduction revue et corrigée de Jean-Michel Déprats pour la Bibliothèque de la Pléiade, pour laquelle il dirige la traduction française de Shakespeare. Normalien, agrégé d'anglais, il est également l'auteur d'une postface enthousiaste, dans laquelle il revient sur les enjeux du travail du traducteur.

° La préface est rédigée par Denis Podalydès, sociétaire de la Comédie-Française, metteur en scène, scénariste et écrivain français, cette préface chaleureuse souligne la justesse du travail d'édition qui renforce la dramaturgie des pièces en les illustrant avec des oeuvres de la peinture vénitienne.

° Michael Barry, chargé de cours au département d'études proche-orientales de l'Université de Princeton aux États-Unis, est un expert passionné de transversalité culturelle. Il a rédigé pour cette édition trois introductions dans lesquelles il analyse les liens entre Londres et Venise, en mettant en regard le théâtre élisabéthain et la peinture de la Renaissance vénitienne.

L'iconographie

Orchestrée par Michael Barry, l'iconographie compte près de 250 peintures d'artistes vénitiens et influencés par Venise du milieu du xve siècle au début du xviie siècle. Pour Le Marchand de Venise, ce sont en grande partie des oeuvres aux palettes claires qui ont été choisies, parmi lesquelles on retrouve les frères Bellini, Carpaccio ou Giorgione. Inversement, pour Othello, ce sont Véronèse, Titien et le Tintoret et d'autres maîtres contemporains du clair-obscurqui sont à l'honneur.

Les apports

Vingt intermèdes rédigés par Michael Barry donnent un éclairage sur des thèmes d'histoire culturelle liés aux pièces et qui permettent de mieux comprendre Venise à la Renaissance, son rôle économique et culturel en Europe et dans le monde.
Notes de Gisèle Venet, publiées à la Bibliothèque de la Pléiade, revues et adaptées pour notre édition; reproductions des sources textuelles dont s'est inspiré Shakespeare ; deux chronologies permettant
d'appréhender le siècle de Shakespeare (1485-1660) et le millénaire de Venise; indications bibliographiques.

Note de l'éditeur

Pourquoi choisir Shakespeare alors que de nombreuses éditions de ses textes existent déjà ? En publiant les pièces du célèbre dramaturge anglais dont les intrigues se déroulent à Venise – Le Marchand de Venise et Othello – accompagnées des peintures de la Renaissance vénitienne, nous présentons l'oeuvre de Shakespeare sous un jour nouveau et achevons un idéal intellectuel : réunir l'un des plus grands auteurs dramatiques et l'une des plus belles villes du monde, tout en dressant un tableau panoramique des arts de l'époque.

Les choix éditoriaux qui ont été fait tout le long des quatre années nécessaires à notre édition ont été dictés par une rigueur et une exigence à la fois littéraire, picturale et critique, et par le désir d'inviter le lecteur à lire et rêver les pièces d'une manière inédite.

L'iconographie précieuse que l'on trouve page après page renforce la singularité de chaque pièce car elle recrée l'univers shakespearien, lui-même inspiré d'une Venise imaginaire faite de faste et de songes.

Ce livre séduira ainsi, en français et en anglais, tant les amoureux de théâtre, les passionnés de Shakespeare et les rêveurs de Venise, que les amateurs de peinture, les spécialistes d'art et les historiens exigeants.
© agence web