Yves Bigot
Quelque chose en nous de Michel Berger


Biographie
Don Quichotte Éditions
jeudi 10 mai 2012

19,90 € - 324 pages

Le livre

Compositeur, auteur, chanteur, réalisateur, producteur, directeur artistique, scénographe, pianiste, fasciné par l'Amérique de Gershwin, la soul de Ray Charles et le rock des Beatles, Michel Berger s'est employé à moderniser la musique et la chanson française à travers ses interprètes (France Gall, Françoise Hardy, Balavoine, Johnny Hallyday, Céline Dion), ses complices (Véronique Sanson, Luc Plamondon, Elton John), son opéra rock Starmania et des tubes incontournables comme « Message personnel », « Musique », « Débranche », « Le blues du businessman », « Le monde est stone », « Les uns contre les autres », « Quelque chose en nous de Tennessee », « Diego, libre dans sa tête », « La groupie du pianiste », « Il jouait du piano debout », « Ella, elle l'a », « Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux ».
Né dans l'élite intellectuelle parisienne (il est le fils du professeur Hamburger, triple académicien), « Chouchou » de Salut les Copains à quatorze ans au coeur des années 60, il n'aura de cesse de prouver que les Français peuvent se joindre au concert mondial de la culture pop et multimédia, mélangeant les genres, classique, jazz, rock, son, image, danse, théâtre, cinéma.
Ce livre retrace comme jamais son itinéraire singulier, inédit, ses drames familiaux, analyse son et ses influences, à travers de nombreuses interviews et conversations que l'auteur a eues avec lui, ainsi qu'avec France Gall, Véronique Sanson et Luc Plamondon, entre 1982 et la disparition soudaine de Michel Berger à Saint-Tropez le 2 août 1992, ainsi que de nouveaux témoignages apportés par ses musiciens (Janik Top, Serge Pérathoner), ses producteurs (Gilbert Coullier, Jean-Claude Camus), ses amis (Pierre Lescure, Yves Simon, Marc Kraftchik, Jean-Marie Périer, Georges Lang), Bernard de Bosson (président de sa maison de disques), Grégoire Colart (son attaché de presse pendant 16 ans), Bernard Saint-Paul (son collègue de bureau, producteur de Véronique Sanson), Philippe Rault (son fixeur à Los Angeles et à New York), Lewis Furey (metteur en scène de Starmania), Vanina Michel (vedette féminine de Hair, et l'une de ses premières compagnes), Philippe Labro (pour qui il composa la musique de "Rive droite, rive gauche"), Gérard Manset et Françoise Hardy.
Yves Bigot et Michel Berger ont notamment participé tous les deux à l'aventure de Band Aid France (Action Écoles).

Notre de l'éditeur

Le 2 août prochain, cela fera 20 ans que Michel Berger est mort. Depuis son étoile n'a fait que grandir. Les Enfoirés, la Star Académy, lui ont consacré des albums entiers, ses chansons sont reprises par Céline Dion, deviennent de nouveaux tubes (« Chanter pour ceux » par Lâam), on lui consacre d'innombrables émissions de télévision et Starmania, bientôt adapté au cinéma, est devenue la comédie musicale française numéro 1, jouée dans le monde entier.

L'auteur
Directeur des programmes et de l'antenne de RTL après avoir été celui de France 2, de France 4, de la RTBF et d'Arte Belgique, Yves Bigot chronique depuis les années 1970 la vie du rock et des artistes à la télévision (« Les enfants du rock », « Rapido », « L'autre musique », « Rive droite, rive gauche »), à la radio (Europe 1, France Inter), et dans la presse écrite (Libération, Rolling Stone, Rock & Folk).
Co-auteur du Dictionnaire du rock (Robert Laffont, 2000) et de Rock Critics (Don Quichotte, 2010), il a notamment publié Au nom du rock (Stock, 1995), Plus célèbres que le Christ, volumes 1 (Flammarion, 2004) et 2 (Flammarion, 2009), et dirigé deux maisons de disques, Fnac Music Production et Mercury. Il a fréquenté Michel Berger pendant dix ans, de 1982 à 1992.
© createur de site