Fiona McLaren
Le Dernier Léonard de Vinci
Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Lucie Clarence

Récit étranger
MA Editions
mardi 19 mars 2013

360 pages / 19,90€

Le livre
Imaginez un tableau ancien, représentant une vierge à l'enfant. D'une beauté sereine et envoûtante, il est dans votre famille depuis tant d'années qu'il semble n'avoir plus rien à vous apprendre. Pourtant le désir d'en percer les mystères devient de plus en plus pressant. Vous appelez des experts. Aussitôt, ils s'émeuvent : et si ce tableau, dont on a fait cadeau à votre père, était l'oeuvre d'un élève de Léonard – voire du grand maître lui-même ? Vous vous mettez à chercher, à échanger avec des universitaires et des institutions du monde entier. Les résultats de votre enquête sont rien moins qu'ahurissants. Que faire si ce tableau témoignait de l'une de plus grandes hérésies de notre temps ? Et s'il révélait une incroyable aventure que l'Église romaine catholique avait tenu à garder secrète par tous les moyens depuis des siècles ?

Note de l'éditeur
Le Dernier Léonard de Vinci de Fiona McLaren est l'une des enquêtes les plus sensationnelles de l'histoire de l'art. C'est aussi le récit du courage et de la ténacité d'une femme qui dans sa recherche de la vérité a défié l'establisment de l'art, l'histoire officielle et l'Église.


L'auteur
Fiona McLaren a été infirmière avant de se lancer dans la publicité et le marketing. Dans le milieu des années 1980, elle s'est engagée dans la défense pour l'environnement, qui lui a inspiré son goût pour l'investigation, l'écriture et le reportage. Elle s'est installée dans le Sud de la France au début des années 1990, où elle a poursuivi son travail de reporter pour la télévision.
Tous les gains générés par la vente du tableau iront à la création de la Fondation pour la paix Caterina, nommée ainsi d'après la mère de Léonard, à peine âgée de seize ans lorsqu'elle mit au monde son fils et à qui ce dernier fut enlevé. Cette fondation sera destinée à soutenir et à guider les enfants placés.
© creation de site