Judith Brouste et Pierre Brullé
L'Appel du Sahara


Beau livre
Editions Place des Victoires
mardi 22 novembre 2011

19,95 € - 160 pages

Le livre
« Le guerrier du désert regarde la nuit sans dormir. Lieutenant d'anciens combats, targui vêtu de blanc monté sur son chameau, homme noir du Niger, nomade ou chasseur, tous ils avancent sur une terre aussi grande que le ciel, aussi vide, aussi éblouissante. »

Du massacre de la mission Flatters en 1881 jusqu'à l'exposition coloniale de 1931, ce livre donne à lire un demi-siècle de présence française dans le Sahara, à travers les destinées exceptionnelles de trois hommes aux ambitions paradoxales : Ernest Psichari (1883-1914), Hubert Lyautey (1854-1934) et Charles de Foucauld (1858-1916). Une histoire déjà ancienne qui n'a cependant rien perdu de son actualité comme le montre le récit émouvant de ces vies tendues entre esprit de conquête et libération individuelle.

Petit-fils d'Ernest Renan, Ernest Psichari trouve sa voie en s'engageant dans l'armée, au grand étonnement des jeunes gens de sa génération, avant d'avoir dans le désert mauritanien la révélation de l'appel de Dieu.
Militaire d'aspiration royaliste, esthète, rebelle à l'occasion, Hubert Lyautey se réalise dans la grande aventure du développement colonial de la République française en Algérie, puis au Tonkin et à Madagascar, avant de « pacifier » le Sud Oranais et de devenir Résident général au Maroc. Il sera fait maréchal de France en 1921.
Fils de famille, soldat aux moeurs dépravées, Charles de Foucauld trouve sa vocation au contact de l'Islam qui lui révèle une certaine spiritualité : faisant voeu de pauvreté, souhaitant ardemment « avoir la dernière place », il s'installe dans le Hoggar où il prépare son grand dictionnaire touareg. Il meurt assassiné à Tamanrasset en 1916.

L'auteur
Judith Brouste est écrivain. Elle a publié plusieurs romans, dont la trilogie : Jours de Guerre, Gallimard (2004), Après Shangai, Gallimard (2007) et Ruines de Vienne, Flammarion (2010). Elle collabore à la revue Art Press.
Pierre Brullé est historien de l'art. Il a écrit notamment sur František Kupka, sur Antoine Pevsner, sur André Lanskoy et sur Henri Gaudier-Brzeska. Il a écrit pour les éditions Citadelles&Mazenod dans le cadre du volume L'art de l'Europe Centrale (2008). Il est également l'auteur d'une étude sur les dessins de Gaudier-Brzeska dans les collections du musée d'Orléans pour les éditions Fage (2009).
© creation site internet