Christine Arnothy alias William Dickinson
Des diamants pour Mrs Clark


Roman
Editions Fayard
vendredi 1 juin 2007



Le livre
« J'ai écrit la série des Mrs Clark aux USA, raconte Christine Arnothy. Je me sentais là-bas libre de toute considération européenne. Là-bas, tout peut arriver. Avec ma connaissance de New York et de la Californie, j'ai pu créer une saga américaine dont les personnages allaient s'affronter d'un volume à l'autre. »

Qui est Mrs Clark ? Une jolie jeune fille qui aurait mérité un meilleur destin. Son père tué au coin d'une rue, sa mère internée dans un hôpital psychiatrique parce que porteuse de lourds secrets, malgré eux la laissent à l'abandon. A cause de sa beauté et de son extrême jeunesse, un proxénète la prend sous sa coupe et la fait passer par des horreurs pour briser sa volonté. Elle réussit à s'échapper et, grâce à son désir de survie, retrouver son ancien visage, et même une aura de vertu. Elle épouse un jeune courtier en diamants qui ne connaît rien des obscures histoires familiales de sa jeune femme, ni que celle-ci est la nièce d'un des plus redoutables empereurs de la pègre, trafiquant de drogue, l'obèse William Harrison. La fortune et l'influence de Harrison grandissent d'une heure à l'autre, il a besoin d'une héritière. Qui serait mieux désigné que cette petite « nièce » qui a pu résister à tant de mauvais traitements et commencer une nouvelle vie sur une montagne de mensonges. Harrison est-il l'oncle ou le père de Betty Clark ? La mère seule connaît le secret. Enfermée dans un hôpital psychiatrique, elle se tait.
Bientôt, séparée d'une manière sanglante de son mari, elle se retrouvera avec ses deux enfants, Patty et Jimmy, dans l'appartement somptueux de William Harrison. Elle sera plus prisonnière que jamais. D'une page à l'autre, la tension de l'histoire s'accroît. A n'importe quel prix, Betty doit parler à sa mère et trouver le dénouement d'une énigme à Las Vegas...
L'auteur
J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir, son journal de guerre, la projette dans une carrière internationale. Dès ses débuts, elle est défendue par les libraires. Ses titres-vedettes passionnent la France et font le tour du monde. Notamment Le Cardinal prisonnier (Julliard), Toutes les chance plus une (Grasset, Prix Interallié), Vent africain (Grasset, Prix des Maisons de la Presse), Une affaire d'héritage (Grasset), dernièrement Embrasser la vie, On ne fait jamais vraiment ce que l'ont veut, Aller-retour tous frais payé, Relations Inquiétantes, Donnant donnant (Fayard)
© com3pom