Kgebetli Moele
Chambre 207


Roman Étranger
Editions Yago
mardi 2 février 2010

270 pages / 18 €

Le livre
Hillbrow : un quartier mal famé de Johannesburg, « la cité des rêves », elle-même considérée comme la ville la plus dangereuse du monde. Autrefois quartier cosmopolite et bourgeois, Hillbrow est aujourd'hui une cité dortoir où scintillent encore quelques restaurants, cafés et night-clubs. Un luxe clinquant y côtoie la misère. C'est la banlieue la plus densément peuplée de toute l'Afrique du Sud. Un endroit où personne ne veut s'éterniser.
Pendant plus de dix ans, six jeunes hommes y partagent la même chambre dans un hôtel délabré. Ils vivent, mangent et dorment tous ensemble. Espèrent, rient et pleurent ensemble. Réussir à s'en sortir est leur but. La musique, les filles et la fête sont leurs passions. Leurs vies sont décrites sans complaisance, avec ce qu'elles comportent de beauté, d'espoirs et de fourvoiements, – ce qui permet à l'auteur de projeter une lumière crue sur le quotidien de la jeune génération noire confrontée à la pauvreté, à la violence et aux préjugés de toutes sortes. Ce roman post-apartheid, qui traite de problèmes vivaces en Afrique du Sud, a déclenché quelques polémiques dans ce pays, par sa façon d'aborder les thèmes du racisme, de l'insécurité et du sexisme...

NOTE DE L'ÉDITEUR

Chambre 207 est le premier roman de Kgebetli Moele. Nominé pour le prestigieux Commonwealth Writer's Prize, pour le meilleur premier livre en 2007 (dans la catégorie « premier roman »), il a remporté les prix Herman Charles Bosman de la meilleure oeuvre de fiction, et celui de l'Université de Johannesburg.
Chambre 207 est le premier d'une série de romans publiés par les Éditions Yago, qui entendent faire connaître au public français la jeune génération d'écrivains sud-africains noirs, emmenée par Kgebetli Moele, Mhlongo et Sello Duiker.
Chambre 207 offre le portrait sans concession d'une jeunesse qui se raccroche à ses espoirs malgré les difficultés dans lesquelles elle se débat. Nulle hésitation de la part de l'auteur à dévoiler les fantasmes les plus intimes comme les préjugés les plus tenaces de sa génération, et néanmoins, aucune explosion de violence gratuite, aucun cynisme blasé dans ce roman, plutôt un mélange de réalisme et de candeur, d'humour et de mélancolie. Le style direct et très contemporain de Kgebetli Moele, chargé d'expressions en zulu et en sotho, parvient à restituer la poésie vibrante de la rue – au point que Johannesburg devient le septième personnage de cette histoire.

L'auteur
Kgebetli Moele est né le 31 mars 1978 à Polokwane, dans le Limpopo (l'ancien Northern Transvaal, la partie la plus conservatrice d'Afrique du Sud sous régime d'apartheid). Il a grandi dans une ferme agricole, et habite aujourd'hui Johannesburg. Il se définit lui-même comme appartenant à la “Kwaito generation”, qui a hérité du nouveau régime sud-africain post apartheid. Kgebetli Moele a commencé à écrire en 1991, au moment où l'apartheid est aboli ; entre 1996 et 1997, il rédige 36 scripts pour des fictions radio ; en 1998, il écrit son premier script pour le cinéma ainsi qu'une pièce de théâtre, Call us Crazy, créée au Market Theatre la même année. Chambre 207 est son premier roman. Book of the Dead, son deuxième roman est sorti chez Kwela Books en août 2009.
© creation de sites internet